Addiction facebook

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 21 (5139 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 4 de enero de 2011
Leer documento completo
Vista previa del texto
IUT Paul SABATIER - Département Information Communication

Rapport d’enquête

Sommaire
INTRODUCTION…………………………………………………………………….………………………3 I- Préparation de l’enquête...................................................................4-6

1) Hypothèse générale et opérationnelles…………………………………………………………..…………4 2) Variables dépendantes et indépendantes………………………………………………………….……5-6

II- Méthodede construction du questionnaire……………..………………………6-7
1) Détermination de la population et échantillonnage………………………………………………….6 2) La conception du questionnaire………………………………………………………………………………..7

3) Recueil des données………………………………………………………………………………………………….7

III- Présentation et exploitation des résultats……………………………………..8-23
1) Analyse statistique et croisement desdonnées………………………………………………..…..8-20 2) Interprétation des résultats………………………………………………………………………………..21-23

CONCLUSION………………………………………………………………………………………….…..24

BIBLIOGRAPHIE…………………………………………………………………………………………..25 ANNEXES………………………………………………………………………………………...………….25

2

INTRODUCTION

« Une révolution », « Un phénomène » : les qualificatifs ne manquent pas pour désigner l’engouement déclenché par le réseau social Facebook, fondé en février 2004 par MarkZuckerberg. Facebook était initialement conçu comme un réseau fermé, destiné aux étudiants d’Harvard et des universités Américaines. Trois années plus tard, le réseau a dépassé toutes les attentes de ses créateurs et rassemble près de 50 millions de membres à travers le monde, dont plus d'un million sur le réseau français. Seulement voilà, la question de la sécurité des données personnelles et donc dela vie privée des usagers se posent de plus en plus… En effet, de nombreuses enquêtes effectuées notamment suite au dépôt de plaintes d’anciens usagers ou d’organisme, tel que la Clinique d'intérêt public et de politique d'Internet du Canada, ont démontré que Facebook a des lacunes en matière de protection de données personnelles. Ces lacunes se manifestent sous plusieurs aspects préoccupants commela question concernant la transmission de renseignements personnels aux tiers qui développent des applications Facebook (jeux ou questionnaires). Mais, si le problème de la transmission des données personnelles est lié à des applications gérées par des administrateurs inscris sur Facebook, on constate que le réseau lui-même participe de manière conscient, à la diminution de la protection desdonnées sur Facebook. Facebook a comme politique de conserver indéfiniment les renseignements personnels de ceux qui ont désactivé leur compte. L’objectif de cette enquête est d’une part de déterminer si la population qu’elle soit utilisatrice ou non de ce réseau social, a conscience des problèmes de sécurité ; et d’autre part de connaître les attitudes qu’ils adoptent face à Facebook.

3

I.Préparation de l’enquête

Nous avons tout d’abord effectué un travail de recherche pour nous informer sur ce qui avait été entrepris. Nous avons trouvés des enquêtes pour la plupart issues de la base de données CAIRN comme définir et analyser les réseaux ainsi que des articles de presse tel que « Facebook protège mal la vie privée de ses membres ». Cependant, nous avons été confrontées à unproblème, puisque les enquêtes que l’on trouvait ne traitaient que des usages de Facebook par leurs utilisateurs. C'est grâce aux articles de presse qui expliquent les problèmes que rencontre Facebook, avec la protection de la vie privée, que nous avons pu déterminer nos hypothèses.

1) Hypothèse générale et opérationnelles
Nous avons donc déterminé nos hypothèses en se basant sur ces faits : Hypothèse générale Facebook porte atteinte aux environnements qui constituent la vie quotidienne des individus.

 Hypothèses opérationnelles

 Facebook est perçu différemment selon l’âge ?  Facebook rend les individus addicts à son utilisation ?  Facebook favorise la création de fausses informations ?  Facebook ne favorise pas les relations entre les...
tracking img