Arsenal-mu, victoire de sunderland

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 2 (434 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 28 de abril de 2011
Leer documento completo
Vista previa del texto
ARSENAL-MU, VICTOIRE DE SUNDERLAND

Finale de la FA Cup 1979. Après une tentative infructueuse en 1978, les Gunners reviennent à Wembley pour y affronter un certain... Manchester United. Larivalité actuelle n’existait pas encore entre les deux clubs. Cela n’avait pas empêché un dénouement spectaculaire.
 
[pic]

Petit test : demandez à n’importe quel anglais l’événement qui selon lui,avait le plus marqué ce mois de mai 1979. La plupart vous répondront : « L’arrivée de Margaret Thatcher au pouvoir ». Le supporter d’Arsenal lambda lui, évoquera en revanche avec des trémolos dans lavoix cette finale de Cup 1979.

Arsenal est de retour à Wembley, un an après sa défaite face à Ipswich (1-0). Pour accéder à la finale, la route n’a pas été de tout repos : Les Gunners éliminentd’abord Sheffield Wednesday en cinq sets. Cinq rencontres ont en effet été nécessaires pour se débarasser d’un coriace adversaire qui évolue pourtant en Troisième Division. A l’époque, on rejouait lematch lorsqu’il s’était conclu sur un nul, et par quatre fois, Wednesday avait accroché Arsenal avant de tomber, héroïquement bien sûr. Par la suite, les éliminations successives de Nottingham Forest,champion d’Europe en titre, Southampton et Wolverhampton, solides pensionnaires de l’élite, paraîtront presque plus aisées.

L’adversaire qui s’oppose aux Gunners à Wembley est Manchester United, unhabitué des lieux. MU en en à sa troisième finale de Cup en quatre ans. Mais il en faut plus plus impressionner les Gunners, qui, vétus du maillot jaune des grandes occasions, écrasent littéralementla première période. Brian Talbot ouvre le score dès la 12ème minute, puis l’Irlandais Franck Stapleton double la mise un quart d’heure plus tard.

[pic]
Et Alan Sunderland crucifia Gary BaileyOn imagine mal Manchester United revenir dans la partie. Arsenal mène au score et se procure beaucoup d’occasions. En fin de match pourtant, les Red Devils inventent avec vingt ans d’avance le...
tracking img