Casos famacia consejos

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 7 (1605 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 3 de octubre de 2010
Leer documento completo
Vista previa del texto
Cas n° 45 :

20 % de la population se déclare constipée. Mais les cas les plus fréquents se retrouvent chez les personnes âges. Ces derniers ont une mobilité intestinale réduite, font peu d’activité physique, s’hydratent peu et négligent une alimentation fibreuse. La constipation est plus fréquente chez la femme que chez l’homme.

Le terme constipation est difficile à définir maison considèrera qu’il y a constipation si aucune selle n’a été émise depuis 96h. SI il y a des selles, elles seront sèches, déshydratées, et moins abondantes.

Les causes de la constipation sont diverses :
- elles peuvent être hygiéno-diététiques ou souvent la cause réelle est mal connue (surtout chez la personne âgée)
- peuvent venir de pathologies digestives assez conséquentes etdans ce cas la constipation devient chronique. Par exemple, dans le cas de cancer colorectal, de mégacôlon, de sténoses et occlusions.
- peuvent venir de pathologies extra-digestives hypothyroïdie, grossesse, diabète, Parkinson, malnutrition, colopathies fonctionnelles (les deux dernières sont pour nous digestives mais lui, vous savez comme il est, il s’évade un peu donc il les a dites là…voilà).

Quelles questions poser ?

- Date de survenue ?
- Chronique, occasionnelle, aigue ou non ?
- Emission de sang ? Attention aux pathologies sous-jacentes : hémorroïdes, tumeurs, polypes etc.
- Autres symptômes associés : douleurs abdominales, flatulences (critère d’occlusion intestinale), …
- Etiologie médicamenteuse ?
- Etiologie alimentaire ?
- Etatgénéral du patient ?

Traitements :

Les laxatifs

1. Laxatifs stimulants à base de plantes.

Les plantes utilisées sont bourdaine, cascara, séné, pomme reinette (et non raie nette même si avec la constipation on a souvent la raie nette).
Les spécialités sont Dulcolax®, Tamarine®, etc. Ils ont un effet rapide. Ils vont stimuler la motricité intestinale et vont favoriser laréhydratation des selles.

Leurs effets indésirables sont les diarrhées, quelques douleurs abdominales, une dépendance si surconsommation (« Maladie des laxatifs » : qui conduit à des troubles électrolytiques). Ils sont donc utilisés dans le traitement de la constipation occasionnelle.
Leurs contre-indications : maladies inflammatoires du tube digestif car ils sont irritants et la grossesse.2. Laxatifs lubrifiants à base de vaseline ou de paraffine.

Ils ont un effet mécanique par augmentation de la masse des selles. Par exemple, Lansoyl®. Leur action se manifeste au bout de 1 à 3 jours ; Ils sont relativement bien tolérés mais quelques fois un suintement anal peu apparaître.

3. Laxatifs de lest.

Ils sont constitués de polysaccharides qui ne sont pas digérables etqui vont pomper l’eau. De ce fait, on aura augmentation du volume et de la masse des selles. Leur délai d’action est aussi de quelques jours. Les EI sont des ballonnements, des risques d’obstruction intestinale et des flatulences (les sucres ne sont pas digérés donc il va y avoir fermentation et donc flatulences).

4. Laxatifs osmotiques.

a. Ce sont des produits constitués de selsde Mg ou de PEG. Ils ont un pouvoir osmotique très important. Ce sont des produits purgatifs (plutôt violents, précisa-t-il) comme Fleet Phospho Soda ®, KleanPrep®, …

b. Des produits hypoammoniémiants comme Duphalac® ou Importal®. Ce sont des disaccharides qui vont augmenter le péristaltisme en 24/48h et diminuer le taux d’ammoniac au niveau de l’intestin. Ils sont très bien tolérés etsont utilisable et recommandés chez l’enfant, la femme enceinte et dans les cas d’encéphalopathies hépatiques.

5. Lavements.

Laxatifs utilisés par voie rectale et actifs seulement sur une constipation terminale c'est-à-dire des voies inférieures, ampoule rectale.Eductyl® et Microlax®

On peut proposer à cette jeune dame es laxatifs sur une courte durée osmotiques ou autre....
tracking img