Croissance, progres technique et emploi

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 23 (5513 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 15 de mayo de 2011
Leer documento completo
Vista previa del texto
CROISSANCE, PROGRES TECHNIQUE ET EMPLOI

La représentation la plus répandue du progrès technique, c'est la mécanisation du travail, le remplacement des hommes par les machines. On pense bien sûr aux chaînes de montages robotisées dans l'industrie automobile, ou encore aux guichets automatiques des banques. Mais nous avons vu dans le chapitre précédent que le progrès technique pouvait égalementagir sur la croissance économique, et donc faire varier les besoins en travail des entreprises. Plus généralement, le progrès technique transforme le travail, et ce sont ces transformations que nous étudierons d'abord.
Mais pour que ces transformations puissent se faire, il faut que les travailleurs, en fonction des besoins de l'économie, puissent facilement changer d'emploi, passer rapidementd'un poste à l'autre, d'une entreprise à l'autre, ou d'un secteur à l'autre. Cette capacité de l'économie à redéployer continûment sa force de travail, c'est ce que l'économiste appelle la flexibilité. Nous l'étudierons dans notre dernier paragraphe.

I. Gains de productivité, croissance et volume d’emploi
Comment le progrès technique et la croissance qu'il engendre agissent-ils sur le volumede l'emploi ? Nous allons d'abord montrer que fondamentalement, les gains de productivité que permet le progrès technique permettent de générer des emplois nouveaux. Pourtant, le chômage existe et nous nous demanderons ensuite si l'on peut établir des liens entre ce chômage que nous connaissons et le progrès technique.

A. Le progrès technique engendre des gains de productivité qui sontsource de richesse nouvelles et permettent de créer des emplois
Le progrès technique a pour objectif explicite d'économiser du travail dans la fabrication d'un bien ou d'un service. Autrement dit, pour fabriquer le même bien, on utilisera moins de travail qu'avant l'introduction du progrès technique. On voit donc très clairement que le progrès technique diminue la quantité de travail par unitéfabriquée. Mais affirmer cela ne nous dit rien sur l'évolution de l'emploi qui résulte de l'introduction du progrès technique. En effet, cette évolution va dépendre d'une part de ce que fait l'entreprise qui innove des gains de productivité réalisés, d'autre part des effets induits par la décision de l'entreprise sur le reste de l'économie, effets que l'on peut qualifier d'effets de propagation.Fondamentalement, les gains de productivité, parce qu'ils permettent d'économiser du travail par unité produite, sont créateurs de richesses et rendent possible la création de nouveaux emplois . En effet, en abaissant le coût de production, les gains de productivité permettent la baisse des prix et l'augmentation des salaires réels. On observe donc une extension des marchés et, pour répondre àl'augmentation de la demande, les entreprises seront amenées à créer des emplois et à augmenter leur stock de capital productif, ce qui permettra de réaliser de nouveaux gains de productivité. La boucle est alors bouclée et le processus peut se poursuivre.
En fonction de l'utilisation qui est faite des gains de productivité, l'extension des marchés obtenue grâce au progrès technique ne sera pas exactementla même et les effets sur l'emploi non plus :
* Si les gains de productivité sont utilisés à diminuer le prix de vente.
* La baisse de prix va permettre aux consommateurs de bénéficier d'une augmentation de leur pouvoir d’achat. Ils vont pouvoir exercer leur liberté de choix : consommer davantage de ce produit dont le prix baisse (il faudra donc fabriquer davantage de ce produit), ne pasle faire et augmenter leur consommation d'autres biens et services (et alors, il faudra augmenter la production de ces biens et services), ne pas le faire et augmenter leur épargne (donc pas d'effet immédiat sur la production). Les choix qu'ils vont faire vont constituer des signaux pour les autres acteurs de l'économie. C'est bien le rôle des prix dans une économie de marché (revoyez le...
tracking img