Faillete des entreprise

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 8 (1837 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 10 de junio de 2011
Leer documento completo
Vista previa del texto
CREDITREFORM COMMUNIQUÉ DE PRESSE page 1

COMUNIQUÉ DE PRESSE

Lieu Date

Zurich 13 août 2002

Embargo 14 août 2002, 07h00

Causes des faillites des entreprises suisses
« En quête des causes profondes»
1. Rôle des caractéristiques des entreprises en faillite ....................3 2. La Finance – première cause des faillites ....................................3 3. La faillite malgréune évolution positive de la marche des affaires ..................................................................................4 4. Aperçu des facteurs de faillite......................................................5

Vous nous trouvez sur Internet sous

www.creditreform.ch

CREDITREFORM COMMUNIQUÉ DE PRESSE page 2

Causes des faillites des entreprises suisses «En quête des causesprofondes»
Paul H. Dembinski (Observa/Eco’Diagnostic – Genève)

Un autre rapport d’étape sur les faillites vient d’être réalisé par Observa/Eco’Diagnostic grâce au soutien de Creditreform. Il cherche à analyser les causes profondes des faillites des entreprises suisses et entend mettre en évidence les configurations les plus fréquentes des facteurs qui conduisent les entreprises à la faillite,ainsi que le rapport entre celles-ci et les caractéristiques structurelles des entreprises. Tour à tour sont donc étudiées les dimensions structurelles des entreprises répondantes (taille, âge, secteurs), la marche des affaires et les facteurs causals tels qu’ils ont été identifiés par les responsables. L’étude sur les causes des faillites des entreprises suisses a commencé en 1995. Aujourd’hui elledispose d’une base de données sur près de 350 cas avec plus de 200 variables par cas. Il s’agit d’une des bases de données les plus étendue au monde sur cette question. Elle a été construite grâce à un questionnaire détaillé que les responsables des entreprises ont rempli alors que leur entreprise se trouvait déjà dans le processus de faillite. Un premier rapport d’évaluation a été publié en 1996et portait sur un peu plus de cent cas. Grâce à la collaboration avec Creditreform l’étude a pu être poursuivie et un second rapport d’étape a été publié en 2001. Ce dernier mettait l’accent sur la perception et l’anticipation du danger de faillite par les responsables de l’entreprise1. Pour ce qui est des questions générales, comme celles de la représentativité et de la méthode, prière de seréférer au rapport de 19962.

1 2

www.creditreform.ch/news/form/f/fr0701.pdf (français); www.creditreform.ch/news/form/d/dt0701.pdf (allemand).

Paul H. Dembinski, avec la collaboration de Margrit Habersaat et Helga Unterlerchner, Causes des faillites des entreprises suisses, Observa, Genève et St-Gall. juillet 1996, 44 p., voir aussi « Comment les entreprises fontelles faillite ? » dans : Lavie économique, juillet 1996. Le rapport complet d’une douzaine de pages peut être obtenu chez Creditreform ou à l’adresse suivante : Eco’Diagnostic, 32, rue de l’Athénée, 1206 Genève, tél. 022 789 14 22, fax 022 789 14 60, Email : office@ecodiagnostic.ch. Eco’Diagnostic et l’Institut pour la recherche des petites et moyennes entreprises de l’Université de St. Gall (IGW) forment une communauté detravail pour l’étude des PME suisses.

Renseignements: Eco‘Diagnostic, Alain Schoenenberger, 32, rue de l’Athénée, 1206 Genf, Tél. 022 - 789 14 22, Fax 022 - 789 14 60 eMail: office@ecodiagnostic.ch

CREDITREFORM COMMUNIQUÉ DE PRESSE page 3

1.

Rôle des caractéristiques des entreprises en faillite

Du point de vue des caractéristiques structurelles, on constate que les micro-entreprisesde service et de commerce ont été particulièrement nombreuses à faire faillite et qu’il s’agit aussi bien des entreprises très jeunes que de celles ayant entre 4 et 15 ans. Le fait que les entreprises de service et de commerce sont relativement nombreuses à faire faillite durant les premières années d’existence tient à ce que leur création nécessite en général un financement moins important...
tracking img