Franchute shuco

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 6 (1416 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 9 de diciembre de 2010
Leer documento completo
Vista previa del texto
huco
Donné le vendredi 22 octobre 1ères À rendre le vendredi 12 novembre

DEVOIR DE FRANÇAIS n°2

GENRE : DISSERTATION (n°1)

SUJET

|A-t-on raison de considérer que le dix-huitième siècle est avant tout le siècle de la raison et de la contestation menée par les |
|philosophes ?|

CONSIGNES

1-Votre texte comprendra :
- un paragraphe d’introduction, où vous présenterez le sujet à un lecteur qui ne le connaît pas, et où vous définirez une problématique à partir de laquelle vous annoncerez le plan de votre développement.
- un développement de trois parties, comprenant chacune quelques paragraphes. Vous y présenterez des opinionsdiverses, qu’elles soient proches ou éloignées des vôtres, en cherchant le plus possible à préciser quels types de personnes peuvent partager les opinions présentées.
- un paragraphe de conclusion, où vous résumerez votre position.

2-Votre propre position sera claire tout au long du texte, que vous présentiez des opinions proches ou éloignées des vôtres.

3- Vous donnerez de nombreuxexemples, tirés de vos lectures ou de votre expérience personnelle.

4- Vous constituerez une banque de textes et documents, composée d’au moins quatre documents variés. Vous constituerez cette banque de textes pendant les vacances de la Toussaint, et vous me la présenterez le vendredi 5 novembre.

5- Vous utiliserez au moins cinq documents dans votre dissertation, dont un au moins proviendra devotre banque de textes, et un au moins de la banque de textes que je vous fournirai après les vacances de la Toussaint.

BANQUE DE TEXTES ET DOCUMENTS

1- Frontispice de l’Encyclopédie, et texte qui l’accompagne.
2- Emmanuel Kant, Qu’est-ce que les lumières, 1784.
3- Alphonse Dupront, Qu’est-ce que les Lumières,1996
4- Philippe Sollers, « L’érotisme français », 2004.

Texte et document 11a – Frontispice de l’Encyclopédie
[pic]

Frontispice, dessiné par Charles-Nicolas Cochin II (1715-1790) ,
gravé par Bonaventure-Louis Prévost, 1772.

1b- Texte explicatif accompagnant le frontispice dans l’édition originale de l’Encyclopédie.

Sous un temple d'Architecture Ionique, sanctuaire de la Vérité, on voit la VERITE enveloppée d'un voile & rayonnante d'une lumière qui écarte lesnuages & les disperse. À droite de la Vérité, la Raison & la Philosophie s'occupent l'une à lever, l'autre à arracher le voile de la Vérité. À ses pieds, la Théologie agenouillée reçoit sa lumière d'en-haut. En suivant la chaîne des figures, on trouve de même côté la Mémoire, l'Histoire Ancienne & Moderne ; l'Histoire écrit les fastes, & le Temps lui sert d'appui. Au-dessous sont groupées laGéométrie, l'Astronomie & la Physique. Les figures au-dessous de ce groupe, montrent l'Optique, la Botanique, la Chimie & l'Agriculture. En bas sont plusieurs Arts & Professions qui émanent des Sciences. A gauche de la Vérité, on voit l'Imagination, qui se dispose à embellir & couronner la Vérité. Au-dessous de l'Imagination, le Dessinateur a placé les différetns genres de Poésie, Epique, Dramatique,Satyrique, Pastorale. Ensuite viennent les autres Arts d'Imitation, la Musique, la Peinture, la Sculpture & l'Architecture.

Édition du dernier volume de l’Encyclopédie, 1772.

Texte 2
Emmanuel Kant, Qu’est-ce que les lumières, 1784.
Les Lumières, c’est la sortie de l’homme hors de l’état de tutelle dont il est lui-même responsable. L’état de tutelle est l’incapacité de se servir de sonentendement sans la conduite d’un autre. On est soi-même responsable de cet état de tutelle quand la cause tient non pas à une insuffisance de l’entendement mais à une insuffisance de la résolution et du courage de s’en servir sans la conduite d'un autre. Sapere aude ! Aie le courage de te servir de ton propre entendement ! Voilà la devise des Lumières.
Il est difficile à chaque homme pris...
tracking img