Histoire des problématiques contemporaines

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 15 (3536 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 24 de octubre de 2010
Leer documento completo
Vista previa del texto
Chapitre 1 : La révolution de la communication

Avant-propos

Révolution : sans révolte (contraire à la révolution de Marx)

La communication est considérée comme une valeur, une référence la liberté d’égalité.

Introduction

1) Position du problème :

Il y a 3 problématiques savantes :

40-60 « une génération » : existentialisme

60-80 : structuralisme avec Levi Strauss(problématiques savantes des intellectuels etc..

80 : Post-modernisme qui apparaît dans les universités, tandis que dans les rues se développe l’idée de « l’idéologie de la communication »

Idéologie : SL : système d’idéaux propre à un groupe social, qui servent certain intérêt.

SC : système d’idéaux qui prétendent servir la société mais qui sert en réalité une classe dominante.

MacLuhan : sociologue, qui écrit en 1963 « pour comprendre les médias »

L’image qui caractérise le monde contemporain qui est un « village planétaire ».

« Village planétaire » :

Sens objectif : en raison des moyens de communication les distances se sont réduites

Sens : étant donné la réduction de la distance les personnes communiquent plus, donc les différences et les conflits se réduisent etpermet la paix grâce à cette mondialisation

« Le message c’est le médium » :

Médium = média

A l’époque on parle de mass-média, les médias sont les moyens mis en œuvre pour communiquer mais ce qui compte c’est le message (contenu). C’est cette formule qui fonde la formule de l’idéologie de la communication. Donc le fond c’est la forme.

Jürgen Habermas écrit une théorie de l’agircommunicationnel en 1982. C’est une théorie de l’action « politique » communicationnel : démocratie participative (voir ancienne éléction).

2) Notion de communication :

ETHYMOLOGIE

Communication : Origine indo-européenne. Muni : changer / Care : s’échanger ( Communicare : mettre en communication.

Communauté : un groupe où la communication est importante. Communion : sacré

ANTONYME :L’incommunicabilité : idéologique. L’incommunication. Le silence

SL : une communication c’est une relation, tout lien, tout correspondant, tout rapport, entre personne ou choses.

COMMUNICATIF : bilatérale

• Entre les personnes : échange négociatrice, dialogue discussion, consensus entente

• Entre les choses : voies de communication , Vase de communication , Fil communicationCOMMUNICABLE : unilatérale

Communiqué , information

COMMUNICATIONNEL néologique et récent et s’applique au sens classique

SE : technico communication : télé, média, cyber-communication

Communicant : communication entre chose bilatérale

Communicateur : communication unilatérale

La modernité repose sur le couple rationalité / liberté.

( Rapport entre la modernité ainsi conçue etla communication.

3) Rapport entre la rationalité technique et la communication :

La communication en tant que techno-communication (communication au moyen des technologies) est un produit de la rationalité technique, c’est même un produit central car le cœur de la rationalité technique est le logiciel. Ceci étant, on peut même suggérer que l’idéologie de la communication vient de cefait : le village planétaire, et le message c’est le medium.

Le rapport entre la liberté égalitaire et la communication : intuitivement, c’est assez évident : un régime démocratique a plus de communication qu’un régime tyrannique : quatre rapports :

• Démocratie = cratos= pouvoir/ démos = peuple : le pouvoir du peuple pour le peuple et par le peuple. Le peuple est une communauté.Communauté et communication sont liées ( mettre la communauté au pouvoir c’est mettre la communication au pouvoir.

• Un des fondements modernes de la démocratie est le contrat social. Trois manières de légitimer le pouvoir : la nature, Dieu, le contrat social. Le consentement est le fondement humaniste du pouvoir. Donc le contrat social est fondé sur la communication. Pour qu’une démocratie...
tracking img