Histoire moderne

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 5 (1086 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 23 de marzo de 2011
Leer documento completo
Vista previa del texto
Jean-Baptiste COLBERT

➢ Né le 29 août 1619 à Reims et mort le 6 septembre 1683 à Paris.

➢ Bibliographie : -Hubert Méthivier, « Le siècle de Luis XIV », PUF, 1950
-Guy Saupin, « la France Moderne », Armand Colin, 2000

-J.Meyer, « Colbert », Hachette, 1981

➢ Dates importantes :

• 1649 : rencontre avecLe Tellier et devient secrétaire du roi.

• 1651 : entre au service de Mazarin.

• 1659-1661 : contribue à la chute du clan Fouquet.

• 1663 : fonde l'Académie des inscriptions et belles-lettres.

• 1664 : surintendant des bâtiments du roi et des manufactures.

• 1665 : contrôleur général des finances.

• 1668 : secrétaire d'État àla Maison du roi.

• 1669 : secrétaire d’État au Commerce et à la Marine.

I] Ascension au pouvoir et Clan (1640-1665)

➢ Son arrivée:

Fils de marchand drapier, il progresse dans la hiérarchie grâce à ses relations.

Son ascension s’enclenche alors qu’il commence à travailler avec son cousin Jean-Baptiste Colbert de Saint-Pouange, premier commis du départementde la guerre sous Louis XIII. Nous sommes alors en 1640.

La même année, son père lui achète la charge de commissaire au département de la guerre. Il devint alors commis du Secrétaire d'État à la guerre, François Sublet de Noyers.

Son cousin de Saint-Pouange le présente à Michel le Tellier (secrétaire d'État à la Guerre) qui est son beau-frère. Ce dernier le fait nommersecrétaire du roi en 1649. Puis le Tellier le présenta au cardinal de Mazarin en 1651.

➢ Au service de Mazarin :

Jean-Baptiste Colbert entre ainsi à son service, toujours il se sera fait remarquer pour son caractère très travailleur (15 à 16 heures de travail par jours et son extrême froideur qui lui valut d’être perçut par ses contemporains comme un « homme de marbre ».

C’est cequi l’amena a des tâches toujours plus importantes (comme la gestion de la fortune de Mazarin, une des plus grande amassée en France de toutes époques).

Alors qu’il est chargé de la gestion des finances d’Etat, en octobre 1659, il participa à la chute de Fouquet (surintendant des finances) en faisant savoir que ce dernier serai soi-disant la cause du fait que seulement une faible partie desimpôts arrivent dans les caisses royales.

➢ Rôles de premier ordre :

En 1661, Mazarin recommande Colbert au roi alors que Fouquet, en disgrâce, est arrêté à Nantes. Colbert est ainsi nommé intendant des finances puis contrôleur général des fiances en 1665.

Dès lors, Colbert va cumuler la majeure partie des fonctions d’Etat contrôlant les finances, la justice, travauxpublics (surintendant des bâtiments du roi et des manufactures), la culture (fondateur l'Académie des inscriptions et belles-lettres), le commerce et la marine (secrétaire d’État au Commerce et à la Marine), développée et organisée par des membres de son clan qu’il a su habilement placer ou marier.

➢ le clan Colbert :

Suivant l’exemple du clan Le Tellier (on y retrouve notamment lemarquis de Louvois), Colbert fonde son propre clan et va réussir à ainsi maîtriser tous les domaines du pouvoir sauf ceux réservés au roi (guerre et affaires étrangères).

. Ses frères : Croissy, grand diplomate et le comte de Maulévrier officier général.

. Son beau-frère, le marquis de Ménars, intendant de Paris

. Ses neuf enfants :

-ses fils : de Seignelay, à laMarine; Jacques-Nicolas, archevêque de Rouen ; Jean-Jules-Armand, marquis de Blainville ; Louis, comte de Linières et Charles-Édouard, comte de Sceaux.

-Ses filles : les duchesses de Chevreuse, de Beauvillier et de Mortemart.

. Ses neveux : Torcy, le diplomate ; Desmaretz le financiers et plusieurs évêques.

. Du Terron, son cousin, intendant d’Aunis, qui participa...
tracking img