Hola

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 7 (1661 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 13 de febrero de 2011
Leer documento completo
Vista previa del texto
LETRAS COROS DE LA OPERA CARMEN DE BIZET

JEUNES GENS
La cloche a sonné.
Nous, des ouvrières,
nous venons ici guetter le retour;
et nous vous suivrons,
brunes cigarières,
en vous murmurant
des propos d'amour,

(A ce momentparaissent les cigarières, la
cigarette aux lèvres. Elles passent sous le
pont et descendent lentement en scène.)

SOLDATS
Voyez-les! regards impudents,
mine coquette!
Fumant toutes, du bout des dents,
la cigarette.

CIGARIÈRESDans l'air, nous suivons des yeux
la fumée,
qui vers les cieux
monte,
monte parfumée.
Cela monte gentiment
à la tête,
tout doucement
cela vous met l'âme en fête!
Le doux parler des amants
C'est fumée!leurs transports et leur serments,
C'est fumée!
Dans l'air, nous suivons
la fumée
qui monte
en tournant vers les cieux!
La fumée, ah!

JEUNES GENS
(aux cigarières)
Sans faire les cruelles,
écoutez-nous lesbelles,
ô vous que nous adorons,
que nous idolâtrons!


MUCHACHOS
La campana ha sonado.
Venimos a esperar la salida
de las mujeres de la fábrica.
¡Y os seguiremos,
morenas cigarreras,
susurrándoos
palabras de amor!

(Las cigarreras, muchas de ellas
fumando, salen de la fábrica y
lentamente bajan a la plaza.)

SOLDADOS
¡Mírenlas!Sus insolentes miradas...
Sus coqueterías...
Cada una, descarada,
fuma un cigarro.

CIGARRERAS
Con la mirada seguimos
el humo
que por el aire
asciende al cielo
y lo perfuma gratamente.
¡Se sube placenteramente
a nuestras cabezas,
filtrándose muy gentil,
en nuestras almas con alegría!
El dulce hablar de los amantes,
¡es humo!
Sus promesas y éxtasis,
¡son humo!
Con la miradaseguimos
el humo
que por el aire
asciende al cielo
¡El humo, ah!

MUCHACHOS
(a las cigarreras)
No seáis crueles,
escuchadnos , hermosas:
¡Nosotros os adoramos,
os idolatramos!

CIGARIÈRES
(reprennent en riant)
Le doux parler
des amants
et leurs transports
et leur serments, c'est fumée,
nous suivons la fumée qui
en tournant vers les cieux!
La fumée!

JEUNES GENS
O vous quenous aimons,
écoutez-nous les belles!

Scène Cinquième

Les SOLDATS
Mais nous ne voyons pas la Carmencita!

(Entrée de Carmen)

JEUNES GENS
La voilà!

SOLDATS
La voilà!

TOUS
La voilà
voilà la Carmencita!

(Carmen a un bouquet de cassie à son
corsage et une fleur de cassie dans le
coin de la bouche. Trois ou quatre jeunes
gens entrent avec Carmen. Ils la suivent,l'entourent, lui parlent. Elle minaude et
caquette avec eux. Don José lève la tête. Il
regarde Carmen, puis se remet à travailler
à son épinglette.

JEUNES GENS
(entrés avec Carmen)
Carmen! sur tes pas
nous nous pressons tous!
Carmen! sois gentille,
au moins réponds-nous,
et dis-nous quel jour tu nous aimeras!

CARMEN
(les regardant gaiement)
Quand je vous aimerai?
Ma foi, je nesais pas...
Peut-être jamais!.. peut-être demain!..
Mais pas aujourd'hui... c'est certain.
CIGARRERAS
(riendo)
El dulce hablar
de los amantes,
sus promesas y éxtasis,
¡todo es humo!
¡Con la mirada seguimos el humo
que por el aire asciende al cielo!
¡El humo!

MUCHACHOS
Os amamos,
escuchadnos... ¡hermosas!

Escena Quinta

SOLDADOS
Pero, ¿dónde está Carmencita?

(Entra...
tracking img