Le titre

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 14 (3318 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 20 de octubre de 2010
Leer documento completo
Vista previa del texto
B. Szostak Tapon & B. Hofmann

Lyon 2 - 2009/2010

B. Szostak Tapon & B. Hofmann

Lyon 2 - 2009/2010

2009 2 0 10

TD 1 - DIAGNOSTIC D’ENTREPRISE
MASTER ECONOMIE & MANAGEMENT - LYON 2

LA GALOPADE DE LA TROTTINETTE
C’est en 1993 que Sieghart Straka, un ingénieur berlinois de 39 ans, eut l’idée de fixer des roues de skateboard sur une planche en aluminium et d’y ajouter un tube dedirection pliant. La trottinette moderne était née. Tous les matins, Sieghart Straka utilisait cet engin pour se rendre de son domicile à la gare, ce qui lui permettait de se lever un peu plus tard. Au milieu des passants moqueurs, il fut remarqué par un investisseur qui lui proposa de financer la fabrication de quelques prototypes. Malheureusement, tous les distributeurs contactés refusèrent leproduit et l’investisseur se retira. Quelques mois plus tard, l’entreprise qui employait Sieghart Straka fut restructurée. Il conserva son emploi, mais plusieurs de ses collègues qui avaient été licenciés virent dans sa trottinette une possibilité de reconversion. Ils décidèrent de l’aider à la perfectionner. Le fruit de leurs efforts, la Ciro à trois roues, fut présenté au salon des inventeurs deNuremberg en 1995, où elle décrocha une médaille d’argent. Cependant, à plus de 700 euros l’unité, les quelques exemplaires produits artisanalement ne trouvèrent pas acheteur. Un nouvel espoir vint de Pro-Idee, une entreprise allemande de vente par correspondance, qui commanda 250 Ciro pour son catalogue 1997. Incapable d’assurer une telle production, Sieghart Straka contacta MVG, une petiteentreprise de métallurgie implantée près de la frontière tchèque et réussit à réduire le prix de vente de la Ciro à 280 euros en remplaçant la planche en aluminium par du bois. C’est en 1996, soit un an après la première apparition officielle de la Ciro, que Wim Ouboter, un ingénieur suisse âgé de 36 ans, employé dans une grande banque de Zurich mais formé au marketing à Boston, mit lui aussi au pointune trottinette. La légende veut que Wim Ouboter, passablement paresseux, rechignait à sortir son vélo de la cave pour aller faire les courses. Il eut donc l’idée de fixer deux roues de rollers et un guidon coulissant sur une planche en aluminium brossé. Devant le succès remporté par l’engin auprès des enfants du voisinage, Madame Ouboter poussa son mari à s’investir pleinement dans le projet.Celui-ci fonda donc sa société, Micro Mobility System (MMS), et prit rapidement contact avec Sieghart Straka. Ils décidèrent tout d’abord de collaborer, mais alors que l’Allemand voulait avant tout produire un véhicule urbain pratique, le Suisse souhaitait fabriquer un modèle plus sportif. Finalement, ils se séparèrent fin 1997, après que Ouboter eut acquis auprès de Straka, pour une somme restéeinconnue, une licence de fabrication de la Ciro. Quelques mois plus tard, après avoir fait réaliser une étude de marché sur les adeptes des sports de glisse, Wim Ouboter proposa l’idée de la Ciro à K2, un géant américain du matériel de sport implanté à Los Angeles. Avec 647 millions de dollars de chiffre d’affaires en 1997, K2 occupait des positions de leader sur les marchés du roller, du VTT et dusnowboard. Rebaptisée K2 Kickboard et légèrement modifiée, la trottinette à trois roues permit à Wim Ouboter de remporter un prix du centre de design de Stuttgart. Elle fut distribuée par K2 d’abord au Japon et en Europe, puis aux États-Unis. Très satisfait de ce succès, Wim Ouboter réalisa dès 1998 que le marché pouvait également accueillir une trottinette plus légère et plus maniable, directementdérivée du modèle qu’il avait personnellement fabriqué en 1996. Après quelques modifications mineures, la Micro Skate Scooter fut donc lancée en 1999.

« LA GALOPADE DE LA TROTTINETTE »
B. Szostak Tapon & B. Hofmann

QUESTIONS DU TD
Question 1 : Quels sont les facteurs clés de succès du marché de la Trottinette ? Expliquer votre raisonnement. Question 2 : (i) Expliquer brièvement la méthode...
tracking img