Lenovo, le pc passes à l'est

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 9 (2114 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 2 de noviembre de 2010
Leer documento completo
Vista previa del texto
Lenovo, le PC passe à l’Est

En mai 2005, Lenovo, treizième constructeur mondial de micro-ordinateurs, racheta la division PC d’IBM, troisième constructeur mondial. Lenovo, qui à l’époque était présent uniquement en Chine, paya 1,75 milliard de dollars pour prendre le contrôle d’une activité intervenant dans le monde entier, qui avait fait partie des pionniers historiques de l’industrie, avecle lancement du premier IBM PC en 1981. Michael Dell, dont l’entreprise était alors le leader mondial de la micro-informatique, commenta sobrement : « Cela ne marchera jamais. »

Lenovo avait été fondé sous le nom Legend en 1984 par Liu Chanzhi, un chercheur de 40 ans qui travaillait alors à l’Institut d’informatique de l’Académie chinoise des sciences. Son expérience incluait notamment ledémontage de radars américains récupérés lors de la guerre du Vietnam et la récolte du riz lors de la Révolution culturelle. Pour obtenir de son Institut les 25 000 dollars de capital qui lui étaient nécessaires pour lancer son entreprise, Liu Chanzhi assura à son directeur qu’il atteindrait un chiffre d’affaires de 250 000 dollars. Il s’installa dans la vieille salle de garde de l’Institut et se fitprêter d’autres locaux lorsque ce fut nécessaire. Une de ses premières activités fut la vente de téléviseurs couleur. Cependant, il ne connut le succès qu’en 1987, avec la commercialisation du premier convertisseur de caractères chinois pour les PC d’importation. Legend commença véritablement à croître lorsque Liu Chanzhi, grâce à l’appui de son père, qui occupait un poste élevé au sein dugouvernement chinois, importa des PC à bas prix depuis Hongkong. En 1988, il publia sa première annonce de recrutement, grâce à laquelle 58 nouveaux employés rejoignirent Lenovo. Alors que l’équipe d’origine était composée de quarantenaires, ces nouveaux venus étaient tous âgés de moins de 30 ans, car la Révolution culturelle avait bloqué l’accès aux études universitaires pendant dix ans, de 1966 à 1976.Parmi les nouvelles recrues figurait Yang Yuanqing, qui prit la direction de l’activité PC de Legend avant l’âge de 30 ans et qui devint par la suite le président de la nouvelle entité Lenovo-IBM à 41 ans. C’est cette nouvelle équipe qui fut à l’origine de la production du premier PC Legend en 1990 et qui permit à l’entreprise de détenir 30 % du marché chinois en 2005. L’entreprise fut partiellementintroduite à la Bourse de Hongkong en 1994.

L’accord

L’opération de rachat de la division PC d’IBM débuta en 2004, avec le soutien du cabinet de conseil McKinsey et de la banque d’investissement Goldman Sachs. Legend venait d’être rebaptisé Lenovo en 2003 (pour « Legend Novo » ou « nouveau Legend »). De son côté, IBM voulait se débarrasser de sa division PC, dont la part de marché auxÉtats-Unis n’était plus que de 4% et dont la rentabilité souffrait fortement d’une vive intensité concurrentielle, dominée par Dell et HP. La stratégie d’IBM consistait à se recentrer sur les services et les gros systèmes, nettement plus lucratifs. Même si IBM avait également reçu une offre de rachat de la part du fonds d’investissement Texas Pacific Group, le prix proposé par Lenovo était plus élevé.Texas Pacific Group se contenta donc de prendre une participation dans le capital de la nouvelle entité. IBM en prit pour sa part 13 %, alors que le principal actionnaire restait l’Académie chinoise des sciences, un organisme gouvernemental, avec 27 %.

Le nouveau président, Yang Yuanqing, avait une vision claire des objectifs de l’entreprise, même s’il admettait qu’il faudrait pour celarelever plusieurs défis : Dans 5 ans, je veux que Lenovo soit une marque de PC réputée, dont la croissance sera le double de celle de son industrie. Je veux des marges importantes et peut-être d’autres activités mondiales par-delà les PC. Nous sommes au début de cette nouvelle entreprise, ce qui nous permet de définir les fondements de sa culture. Les trois mots que je souhaite utiliser pour la...
tracking img