Mobilizar un equipo de trabajo

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 5 (1034 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 21 de diciembre de 2010
Leer documento completo
Vista previa del texto
Table des matières

SYMPTÔMES 2
INFORMATIONS SUPLÉMENTAIRES 2
Problématique 2
Causes 2
Conséquences 3
Objectifs 3
Options 3
Critères 4
Solutions 4

Suite à la demande de la R.A.A.Q, nous évaluons la réintégration au travail de Serge.

SYMPTÔMES

1- Serge a un DEC en administration, et il n’a pas l’intention d’entreprendre des cours universitaires. Comme expérience antérieure, il adéjà travaillé dans le service de facturation, mais il n’aimait pas se trouver toute la journée dans un petit bureau sombre, voyant peu les autres employés.

2- Dans notre institution, il a un poste syndiqué à temps plein, depuis trois ans. Il est commis aux approvisionnements. En plus, il fait le maintien de l’inventaire, des soumissions, la distribution des marchandises dans divers services,le contrôle des livraisons, et Il place tout ce qui est reçu sur les étagères du magasin.

3- Après son accident de voiture, Serge a perdu l’usage de ses membres inférieurs. Il se déplace en fauteuil roulant. Il reçoit l’indemnisation de la R.A.A.Q. Choix entre retour sur le marché du travail ou des études complémentaires

4-nous trouvons intéressant que notre institution puisse fairequelque chose pour Serge et contribuer ainsi à favoriser sa réintégration (dans le texte !)

INFORMATIONS SUPLÉMENTAIRES

• Âge de Serge

• Consultation du dossier de Serge (employé exemplaire ou difficile) ?

• Coûts rattachés à la formation d’un remplaçant de Serge (Il y a déjà un remplaçant durant le temps qu’il a été en réadaptation ou hospitalisé)

• Sa capacité physiqueaprès l’accident, est-il motivé à réintégrer le travail à temps partiel ou temps plein

• Sur le plan financier, est-ce que l’institution présente un déficit ou un surplus budgétaire  pour cet année?budgets disponibles

• Postes disponibles dans l’institution.

• Quelle est la grosseur du centre : CHSLD ou CH, combien d’employés y travaillent

Problématique

La réintégrationau travail d’un coté, pour un employé qui n’aime pas le travail de bureau malgré son diplôme en administration. Et de l’autre coté, cet employé ne peut plus retourner dans son poste parce qu’il a perdu l’usage de ses jambes. La marge de manœuvre est mince.

Sommes-nous dans la position de devoir créer un plan d’embauche de personnes handicapés. Si c’est le cas, notre problème serait d’innoverdans ce sens et le voir comme un défi et non une impasse. Comment assouplir les structures existantes afin de réintégrer un employé syndiqué dans sa fonction en tenant compte des autres employés et du syndicat.

Cause

1- Mobilité réduite de Serge suite à l’accident de voiture limitant ainsi ses fonctions, il ne pourra plus distribuer les marchandises, contrôler les livraisons et placerles commandes sur les étagères.

2- Ce qui complique la réintégration de serge est la peur de créer des précédents pour la réintégration d’un employé victime d’un accident de travail ou souffrant d’une incapacité partielle en raison de l’âge ou d’une maladie invalidante qui ne pourra plus assumer sa tâche habituelle. Ce n’est pas une cause, puisque la seule cause es l’accidentConséquences

Les conséquences ont un impact sur 2 volets soient :

➢ Employé :

État physique (perte d’usage de ses membres inférieurs)

Psychologique (estime de soi) «il a besoin de prouver qu’il peut être encore utile à la société»

Financier (perte d’emploi envisageable)

➢ Employeur

Impact financier important, si réintégration entreautre par l’adaptation et l’aménagement des lieux physiques (coûts directs +indirects) : Si CH ou CHSLD, l’infrastructure est déjà adapté pour les personnes à mobilité réduite

Effet retour au travail ; la perception des autres collègues de travail.

Objectifs

1- Modifier les structures existants pour la Réintégration au travail d’un employé à mobilité réduite.

2-...
tracking img