Olivier abel : eléments pour comprendre l’herméneutique de paul ricoeur

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 24 (5903 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 29 de noviembre de 2009
Leer documento completo
Vista previa del texto
O. Abel : Eléments pour comprendre l’herméneutique de Paul Ricoeur

L’herméneutique n’a pas bonne presse. Elle est compliquée, ni assez directement en prise sur les textes, ni assez librement auto-construite comme un système philosophique. Un auteur français célèbre parlait d’elle comme d’une chose ennuyeuse, typiquement protestante puisque pour elle il n’y aurait pas d’image, mais seulement «les défilés gris du signifiant ». Et pourtant, il y a bien une herméneutique des œuvres d’art, de la ville et même du paysage, autant que de la loi ou des textes sacrés. Et puis, sans le travail de Pierre Bayle pour compliquer l’usage du sens littéral des textes bibliques, il n’y aurait sans doute pas eu les Lumières ; et lorsque les intellectuels musulmans d’aujourd’hui ouvrent le couvercle del’interprétation du Coran, c’est bien de l’herméneutique qu’ils font. Les enjeux épistémologiques, politiques, éthiques, esthétiques, religieux de ces questions sont donc entremêlés, et il n’est donc pas inutile d’attraper quelques gestes simples qui parfois peuvent sauver la situation. C’est pour montrer cet aspect élémentaire que j’ai préféré présenter l’herméneutique de Ricœur sous la forme d’unlexique ; le lecteur qui chercherait à reconstruire un parcours plus méthodique et cohérent peut suivre l’ordre des numéros. Je voudrais rappeler enfin que ce lexique des concepts herméneutiques de Ricœur ne contient qu’une petite partie du vocabulaire de Ricœur, qui est loin d’avoir borné sa philosophie à une herméneutique. On trouvera à la fin du texte la référence aux ouvrages cités.Appartenance-Distance. (9) L’herméneutique sait la distance introduite dans la communication par les langages et par les temps, l’histoire (distance entre nos contextes et ceux auxquels répondaient ce texte). Mais dans le même temps elle dit l’appartenance irréductible du sujet interprétant au monde qu’il interprète (appartenance du sujet interprétant à la même "question" que le texte interprété). On peutainsi distinguer les méthodes herméneutiques développées par Schleiermacher et Dilthey et l’ontologie herméneutique développée par Heidegger ou Gadamer. Or pour lui cette tension même fait partie de l’interprétation : « Expliquer plus, c’est comprendre mieux » (TA, 22). Or le sens d’un texte peut dans le même temps répondre précisément à un contexte donné, et répondre à des questions radicales,vivantes en tous temps. D’un côté l’herméneutique mesure ainsi la distance introduite par les langages et l’histoire (distance entre nos contextes et ceux auxquels répondaient ce texte). De l’autre elle rappelle l’appartenance irréductible du sujet interprétant au monde qu’il interprète (appartenance du sujet interprétant à la même question que le texte interprété). Cette équation d’appartenance etde distance donne peut-être la bonne distance pour une lecture crédible.

Archéologie et téléologie. (6) Le conflit des interprétations oppose d’abord une explication archéologique et réductrice, selon ce que Ricœur avait nommé « les herméneutiques du soupçon » (Freud, Nietzsche, Marx), et une compréhension téléologique et amplificatrice (Hegel, Jaspers, Nabert). L’archéologie explique par descausalités antérieures et profondes, latentes, inconscientes. La téléologie comprend par la saisie des finalités, où la dernière figure révèle le sens des précédentes. Plus tard, on retrouve cette dialectique à propos de la métaphore, car d’une part il y a des métaphores mortes, sédimentées, susceptibles d’une archéologie, mais d’autre part aussi il y a des métaphores vives, qui ouvrent dessignifications encore inédites, et susceptibles d’une poétique.

Chrétien. (28) Son attachement protestant, Ricœur en parle comme d’un « hasard transformé en destin par un choix continu (...) une religion est comme une langue dans laquelle ou bien on est né, ou bien on a été transféré par exil ou par hospitalité ; en tous cas on y est chez soi ; ce qui implique aussi de reconnaître qu’il y a...
tracking img