Politique linguistique du portugal

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 10 (2453 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 6 de marzo de 2011
Leer documento completo
Vista previa del texto
http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/index.shtml

CONTACTS DE LANGUES
POLITIQUES LINGUISTIQUES

Mme Bothorel

De Deus Serge

Master 1 Plurilinguisme Européen et Relations Internationales

Chaque pays européen aborde la question de la reconnaissance des langues parlées sur son territoire de manière différente. Tous n’adoptent pas la même politique vis à vis des langues dites« régionales ». Les langues maternelles individuelles ne sont pas forcément la ou les langues officielles de la Nation. La République du Portugal est divisée en plusieurs circonscriptions administratives et même si elle a pour langue officielle le portugais, d’autres langues sont parlées sur son territoire. Quelle est la politique linguistique actuelle adoptée par le Portugal ? Dans un premier temps, nous feronsun point sur la situation géopolitique et démolinguistiques du Portugal. Dans un second temps, nous traiterons de la politique linguistique nationale du Portugal. Pour finir, nous aborderons la politique portugaise internationale.

Le Portugal est un petit pays bordé par l’Atlantique et forme avec l’Espagne la péninsule ibérique. Il est divisé en 18 circonscriptions administratives,eux-mêmes divisés en
conselhos («agglomérations»), eux-mêmes divisés en freguesias («paroisses»). Les deux archipels de Madère et des Açores, situés dans l’océan Atlantique, font aussi partie du Portugal. Ce sont deux régions autonomes. Le pays compte 10,4 millions d’habitants auxquels s’ajoutent environ 4,7 millions de Portugais qui ont quitté le pays pour s'installer à l'étranger (en France, auLuxembourg, au Canada, etc.).
Le portugais est la langue maternelle de 96% de la population et il est aussi la langue officielle du pays. Il n’y a que quelques minorités qui parlent une autre langue : le galicien (15 000), le mirandais (10 000), le calo ou gitan (10 000), le tsigane (500). Le galicien est parlé en Galice ainsi que dans plusieurs autres régions autonomes espagnoles. Le mirandais estune langue parlée dans le nord-est du Portugal par près de 10 000 locuteurs, la majorité d’entre eux étant concentrés dans des petits villages de moins de 3000 habitants. Le nombre des locuteurs ne cesse de diminuer depuis les années 1960. L'aire mirandaise occupe une superficie d’environ 485 km². Le mirandais est divisé en trois dialectes. La majorité des locuteurs de cette langue sont bilingues(mirandais-portugais) ou trilingues (mirandais-portugais-espagnol).
Beaucoup d’immigrants venus des anciennes colonies portugaises sont venus s’installer au Portugal dans les années 1970, soit près de 500 000 personnes, dont surtout des portugais d’origine ou des brésiliens qui se sont facilement intégrés à la polulation. Ils ont dans leur grande majorité adopter le portugais comme languematernelle. Cependant, d'autres immigrants ont conservé leur langue maternelle comme les Espagnols, les Arabes, les Britanniques, etc. Les quelque 100 000 réfugiés de race noire connaissent par contre de gros problèmes d’intégration à tous les niveaux.(économique, social, scolaire, linguistique, etc.) La plupart d’entre eux vivent à Lisbonne et dans ses alentours.
Les progrès du portugais comme languenationale ont suivi le progrès de la scolarisation, de l'urbanisation, de la démocratisation, de la vie sociale. La Constitution de 1976 ne contenait pas d’article sur la langue. Ce n’est néanmoins que le 12 décembre 2001 lors de la cinquième révision constitutionnelle que le Portugal a inscrit la langue portugaise comme langue officielle du pays. Le portugais n’est donc plus une langue officiellede facto mais de jure. Nous pouvons en déduire le peu de problèmes rencontrés jusque là par le pays sur le plan linguisitique. En effet, puisque 96% de la population parle portugais, la langue portugaise est la langue utilisée dans la vie politique, sociale, éducative, économique etc. et nous pouvons d’ors et déjà en déduire que la politique linguistique portugaise est bien moins compliqué...
tracking img