Reporte de bts

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 15 (3634 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 6 de marzo de 2012
Leer documento completo
Vista previa del texto
-------------------------------------------------
I. Affichage Multiresolution
a. Présentation du Project :
1. Le but
Le projet EYE-DEFINITION s’inscrit dans la thématique de l’utilisation de la réalité virtuelle afin de concevoir et de développer des milieux immersifs de produits automobiles. Un environnement immersif est un système permettant  à un utilisateur de visualiser unemaquette virtuelle en stéréoscopie à l’échelle 1:1 et d’interagir en temps réel avec celle-ci. Cette application vise à tester et à manipuler virtuellement les interfaces homme/machine d’un tableau de bord virtuel comme les boutons, les écrans de navigation ou d’information.

Cependant, les possibilités de vision dépendent de la résolution de l’affichage qui se fait à l’aide d’un vidéoprojecteur àl’arrière de l’écran. Avec les vidéoprojecteurs actuels haut de gamme, la résolution est nettement trop faible.
La solution proposée est de mettre un miroir pivotant selon deux orientations pour projeter « en temps réel » la zone haute résolution (HD) du deuxième vidéoprojecteur à l’endroit où regarde l’observateur.

Système d’affichage multi-résolution sur zone variable
Ainsi grâce à cesystème, on arrive à obtenir :

Zone avec miroir Zone sans miroir
Pour le contrôle du mouvement du miroir pivotant, on a une plateforme qui utilise des servomoteurs puis qu’ils sont commandés selon le temps du rapport cyclique d’un signal carré :

La plateforme sera pilotée par 2 servomoteurs pour assurer deux mobilités (2 rotations).
2. Caractéristiques demandées* La zone d’affichage HD est de 10 à 20 % de la zone basse résolution (LD).

* Le deuxième vidéoprojecteur (de même caractéristique que celui de base) ne doit pas occulter la zone de projection du vidéoprojecteur de base. Il est positionné horizontalement comme l’autre.

* La zone HD doit suivre le mouvement des yeux de l’observateur, détecté par un <<tracking>> de l’œilfourni et déjà fonctionnel. Le suivi doit être si possible en temps réel : avec une latence inférieure à 100 millisecondes. Si cela n’est pas envisageable, il faut que par commande oculaire l’observateur puisse choisir la zone HD sur l’écran et qu’il puisse ensuite la figer dans la zone choisie.

* La tolérance de positionnement de l’affichage de la zone HD par rapport à la zone LD est del’ordre du pixel.

3. Distribution de travail

Ce projet est dirigé et administré par l’école d’ingénieurs de Mines située à Paris. Alors ils nous ont demandé de réaliser la partie électronique du projet, c’est le contrôle des servomoteurs pour réaliser le mouvement du miroir.

Dans un premier temps, on ne savait pas comme travailler avec un servomoteur, et c’est pour cela qu’on s’est lancéà faire une étude de comme marche un servomoteur. L’école de Mines nous a proposé de travailler avec le servo HS-422 pour questions économiques.

b. Études des principaux composants pour le control du miroir:
1. Étude du SERVO HS-422
Le servomoteur réalise un mouvement de 0° à 180 ° selon le temps en haut du rapport cyclique d’un signal carré, ce temps on le calcule par rapport à l’angulesouhaite avec la formule suivante :
2,5ms
1,5ms
0,5ms

T = 0,5 + (ϕ / 90)

T = temps en millisecondes
ϕ = degrés


En clair, il faut fournir au servomoteur une impulsion à 1 (suivie d'un retour à 0). Et le servomoteur va prendre en compte la largeur temporelle (T) de cette impulsion, qu'il va convertir proportionnellement (ou presque) en un angle (ϕ).
Leretour à 0 de l'impulsion peut avoir n'importe quelle durée mais il semblerait qu'il ne faille pas dépasser un temps de 20ms entre deux fronts montants.
On pourrait dire hâtivement qu'il faut fournir un PWM comme signal de commande, mais ce n'est pas le cas :
* Le PWM (Pulse-width modulation, Modulation en largeur d'impulsion) est un signal dont le taux de modulation varie de 0 à 100%...
tracking img