L.esquivel - malinche(2006)

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 21 (5227 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 28 de noviembre de 2011
Leer documento completo
Vista previa del texto
Université de Nantes - UFR Langue
Licence 3 LLCE Espagnol
UE65, professeur Mr Lassus

Etude d'un extrait de MALINCHE (2006) de LAURA ESQUIVEL

Comment l'auteur retrace-t-elle la vie, les pensées et les appréhensions de cette femme qui joua un rôle incontournable dans la conquête de l'actuel Mexique ?

Sonia TAVENEAU
Mai 2011
Sommaire

I/ Introductionpage 2

II/ Développement

1/Bibliographie de l'auteurpage 3

2/ Analyse d'un extrait du roman Malinche de Laura Esquivel[1]page 4

3/ Critiques comparées du roman Malinche.page 8

III/ Conclusionpage 10

Documents annexespage 11

Bibliographiepage 13

I/ Introduction

La Malinche est un personnage incontournable de la conquête, au XVIème siècle, de l' actuel Mexique. Cette femme, offerte comme esclave auxconquérants espagnols par les Aztèques, fut extrêmement utile pour Cortés lors de son expédition : elle fut son interprète mais également son amante, son esclave et la mère de son fils. Autant de raisons qui ont conduit à l' élaboration d'une figure profondément négative pour les Mexicains, celle d'une femme ayant trahi son peuple. Laura Esquivel, dans son roman Malinche (2006), adopte une perspectivesingulière pour traiter de la figure mythique : retraçant la vie de cette femme, imaginant ses pensées, ses souffrances, elle restitue au personnage son humanité.

"Malintzín", "hijo de la Malinche", "Malinchista" sont autant de termes intégrés au vocabulaire mexicain, fait linguistique qui nous a interpellé l’an dernier, lors d' un échange universitaire à Puebla. Comme en rendent compte lesexpressions péjoratives qui lui sont associées, le personnage de la Malinche est souvent chargé négativement dans l’ imaginaire collectif. La Malinche, en effet, est aussi associée à l' image de la femme/mère, a Cihuacóatl, déesse féminine vénérée par les Aztèques mais dont le culte est bien antérieur à leur civilisation. Comme le souligne Anna Lanyon, "la divinité était connue aussi pour uneactivité particulièrement terrifiante. La nuit, elle sortait. Elle pleurait, gémissait, poussait des cris en réclamant ses enfants et répandait la terreur chez ceux qui l'entendait. Ses lamentations étaient toujours interprétées comme un signe de malheur à venir."[2] La figure, cependant, ne se limite pas à cette connotation négative, et comme le souligne Octavio Paz, "en casi todas las culturas lasdiosas de la creación son también deidades de destrucción."[3]

Par ailleurs, la Malinche condense aussi les thèmes de la conquête et du métissage, car elle donna naissance à l' un des premiers enfants métis, fruit de sa relation avec le conquérant Hernan Cortés[4] : Martín. Frida Khalo, dans Cuatro heridas d' Hernán Zavala dit : "mamé la leche indígena, como tú, como todos los hijos de lamalinche."[5] Cette célèbre expression, "hijos de la malinche", reflète à elle seule l'importance de la Malinche dans la construction identitaire mexicaine.
Dans son roman, Laura Esquivel se glisse dans l' univers de cette femme et construit son récit selon sa biographie (bien évidemment lacunaire). Le récit est complété par des codices, imaginés et dessinés par Jordi Castells, qui permettent unevision iconographique des pensées de la Malinche. Ce roman nous a notamment intéressé pour son double aspect, au carrefour de la reconstitution historique et de l'imagination. Par ailleurs, la figure de la Malinche soulève d' elle même nombre de questionnements sur le métissage - nous l' avons vu - sur la question de l' autre, l' importance de la langue et la communication, la religion, l' Histoiredes civilisations préhispaniques, mais aussi l' écriture de l' Histoire... C' est pour cette raison là que nous avons choisi de travailler sur un extrait de Malinche : Laura Esquivel reprend tous ces thèmes importants en les ancrant dans ce récit fictionnel. Notre étude portera sur trois aspects qui nous paraissent importants lors de l' analyse d'un roman : la langue, la littérature et la...
tracking img