Fao:consommation mondiale

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 4 (810 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 15 de marzo de 2011
Leer documento completo
Vista previa del texto
FAO Consommation mondiale | Circuits physiques & qualité des viandes | Master 1 BAPSA |

* La tendance de la consommation mondiale est à la hausse :
Depuis les années 1960, la consommationde produits issus de l’élevage augmente, principalement par le biais des pays en développement. En effet, la consommation de lait/hab. dans ces pays a doublé, triplé en ce qui concerne les produitscarnés et quintuplé pour les œufs et ce au détriment, des racines et tubercules ; ainsi, les féculents sont peu à peu remplacés par les protéines d’origine animale. Ces dernières ont souvent une bonneimage auprès du consommateurs et correspondent à l’accessibilité de denrées plus coûteuses avec d’importantes qualités nutritionnelles.
La croissance la plus importante est observée au niveau del’Asie de l’Est et du Sud-Est. Pour la même période, il est possible de prendre l’exemple probant de la Chine, la consommation de viande/hab. a été multipliée par 4, par 10 pour le lait et par 8 en ce quiconcerne les œufs. Un constat similaire peut être dressé pour la République Populaire de Corée, la Malaisie et le Viêt-Nam. Le Brésil commercialise beaucoup de protéines végétales, mais les brésiliensavaient encore très peu accès aux protéines animales. Ce pays en plein essor a vu depuis récemment la consommation de viande doubler (en 1980 : 41.0 kg de viande/an/hab., 80.8 kg en 2005) et enparallèle, une augmentation de +40% pour le lait. Si au Proche-Orient et en Afrique du Nord, les chiffres indiquent +50% pour la viande et +70% pour les œufs, un léger recul a néanmoins été observé en ce quiconcerne la consommation de lait.
* La hausse globale des produits issus de l’élevage ne doit pas cacher des disparités importantes entre les régions :
La tendance globale est depuis les années60 à l’augmentation des apports énergétiques mondiaux par habitant. Cependant, cette affirmation ne signifie pas que les apports/hab. dans les pays en développement sont suffisants. Par ailleurs,...
tracking img