Histoire de l'idee eur...

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 23 (5685 palabras )
  • Descarga(s) : 7
  • Publicado : 31 de mayo de 2010
Leer documento completo
Vista previa del texto
HISTOIRE DE L'IDEE EUROPEENNE

Ce que les européens ont partagés au cour des siècles pour arriver à se dire qu'ils pourraient avoir un destin commun. Terme d'Europe, d'Union européenne, traité de Lisbonne. Terme d'union européenne énoncé par DE HABSBOURG. Selon les auteurs, les origines de l'Europe sont basés dans différentes périodes, Rougemont placé les origines à l'antiquité. Notion dedémocratie, idée politique qui fonde une valeur commune à chaque européen qui est aussi une valeur juridique. Adhère à la communauté euro que des pays démocratique et ayant des valeur économique occidentale: l'économie de marché. L' Espagne a rejoint l'UE qu'après la fin de la dictature franquiste. La Grèce antique n'a pas connu la notion d'Europe tel que nous la concevons, il y a les grecs civilisésfac aux barbares. Être civilisé c'est parlé grec. Il faut partir du Moyen-Age selon BARNAVI car c'est à cette période que l'Europe prend conscience d'elle-même, avec les grandes invasions arabes qui vont rompre les liens avec l'est, elle va prendre conscience qu'elle est quelques chose de particulier car elle va se recentré sur elle-même. Il faut aussi parlé du jus commune : le droit commun maisaussi le sang commun (qui irrigue).
Ce sont les juristes espagnol du 16 siècle qui posent 2 principe fondamentaux du droit naturel :
* La liberté d'aller et venir
* et celle de commercer sans entrave c'est-à-dire la libre circulation des biens et des hommes qu'on retrouve dans le traité de Lisbonne.
Tous pays partageant des valeur a-t-il vocation à intégrer l'Europe. L'idée del'Europe relève-t-elle d'un critère géographique ou d'un critère de valeur ou des 2 combinés?
*
* - Qu'est-ce que l'Europe? Critère géographique, politique, les deux? Question de l'élargissement de l'Europe, jusqu'où s'étendra-t-elle?

Les pères de l'Europe sont des hommes qui ont été nourris des projets antérieurs, ils ont établit une Europe libre grâce à l'histoire. Les nations enEurope ont chacune un patrimoines symbolique qui s'est construit au fil du temps en se basant sur des intérêts collectifs. Les États nations prennent leur essor au XIVe siècle mais ont a pas encore d'identité européenne.

- Quels sont ces éléments symboliques, historiques, juridiques qui sont partis prenante d'une ensemble qui peut être partagé par l'ensemble des européens?
* - Qu'est-cequi a fait qu'on est une identité collectif européenne?

La plupart des mvt pol, intellectuel non jamais étaient strictement nationaux, toujours étaient à l'échelle du continent. Comment considérer les projets d'union? Dans un projet de 1755 allemand écrit en latin conservé dans un seul manuscrit par un auteur anonyme qui prévoit un tribunal suprême, une cour supérieur. Ce tribunal pourra êtresaisi directement par les habitants de l'Europe. De plus, cette cour pourra être saisi par les citoyens pour faire respecter leur droits naturels qui ne serait pas respecter par les Etats (=sorte de cour européenne des droits de l'Homme). Tellement révolutionnaire que pas d'influence sur l'époque mais l'idée était là. Projets d'union jusqu'au XVIIIe siècle n'intéresse qu'une poignée de personne,l'élite alors que l'Europe contemporaine concerne des millions de citoyens. Le point commun avec le XVIIIe s c'est l'apathie politique. Mais tout de même, même aujourd'hui une minorité de citoyens se sent concerné par cette question de l'UE. Le sentiment d'appartenir à une communauté supérieur crée une union. Mais alors que la culture, la vie politique se sont démocratisé, est-ce compatible avecl'idée européenne ? L'objet du débat autour de l'Europe c'est d'avoir des masses de citoyens qui se sentent dépossédé de leur droits fasse aux élites intellectuelles.
Est-ce un projet cohérent d'avoir des masses qui ne comprennent pas l'enjeux des nouveaux traités? La langue technocratique utilisé dans les traités est difficile à comprendre pour la population. La démocratie ne devient-elle pas...
tracking img