Desertizacion y ongs

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 62 (15456 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 9 de noviembre de 2011
Leer documento completo
Vista previa del texto
UNIVERSITÉ CATHOLIQUE DE LOUVAIN

[pic]

Les ONG dans la Négociation Internationale Environnementale :
Leur poids dans le partenariat Nord-Sud

Directeur : Prof. Catherine Gourbin
Rapporteur : Mlle. Galia Glume
Etudiant : Dolores María Arias-Duval
NOMA : 13690100

Année Académique 2005-2006

Remerciements : Je remercie mes parents, sans lesquels je n’aurais jamaiseu le privilège de faire mes études à l’Université Catholique de Louvain et qui malgré mes débuts incertains m’ont soutenu inconditionnellement jusqu'à la fin de mon expérience en Belgique. Je remercie aussi le Professeur Catherine Gourbin pour la confiance qu’elle a eu en moi et pour l’indépendance dont j’ai pu jouir lors de la rédaction de mon mémoire et Mademoiselle Gallia Glume pour son sensde la critique constructive. Je dédie cette étude à mon professeur d’Histoire-Geographie Monsieur Alain Vietti qui m’a offert deux des choses qui m’ont le plus aidé ces dernières années, de croire en mes capacités et me pousser a faire de même pas accepter les idées reçues .A tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à la réalisation de ce Mémoire.

Table des Matières

IntroductionChapitre Préliminaire

1. Définition de la désertification
1.1 Terminologie
1.2 Localiser le problème
1.3 Comprendre les causes
1.4 Quelques pistes pour la combattre

2. Partenariat Nord-Sud
2.1 Les Acteurs
2.1.1 Les gouvernements
2.1.2 Les Organisations Internationales
2.1.3 Les ONGs
2.2 La logique des acteurs
2.2.1 Les acteurs du nord
2.2.2 Les acteurs du sud
2.2.3 Les non dits dece partenariat

3. La Négociation Internationale Environnementale
3.1. Bref historique
3.2 Quelques précisions pour la lutte contre la désertification

Chapitre I Les ONGs
Chapitre II
Chapitre III
Conclusion

INTRODUCTION

Dès le début des années 80 se créent annuellement une moyenne de ** nouvelles Organisations Non Gouvernementales (ONG). Une partie de celles-ci sesont attribuées a leur naissance ou par la suite une tâche très particulière : Représenter la Nature. Ces ONGs ont choisi de faire leur le grief qui est fait à la planète, que se soit par pollution, par exploitation massive ou par négligence. Depuis, elles se sont faites une place et un nom dans ce que l’on appelle le partenariat Nord-Sud.
Le combat mené contre la désertificationest plus spécifiquement celui que nous avons choisi parmi tous. Une étude évaluative basée sur les mesures prises pour combattre la désertification nous aidera dans notre reflexion. Nous allons ici essayer de répondre à la question suivante: "Dans le combat contre la désertification, quelles sont les caractéristiques fondamentales et inhérentes aux ONGs qui leur permettent d'avoir un poids sur lascène internationale et dans le processus décisionnel?".
Pour ce faire, nous mettrons en place trois hypothèses : Tout d'abord on mettra en avant le principe de l'indépendance d'action et financière  des ONGs vis à vis des gouvernements. On pense aussi à la qualité particulière de leur composition, basée quasi exclusivement sur des volontaires et de spécialistes. Ces deux éléments leurdonnent une véritable force de pression.
Ensuite nous verrons que des outils tels que le Newsletter ECO ou d'autres, donnent aux ONGs un poids de lobbying  très grand. Aussi dans le combat mené contre la désertification leur connaissance technique et spécialisé est une ressource inestimable, qui les placent en tant qu'élément clé.
Finalement du fait d’un esprit denon profit et d’une structure interne plus libre les rendent d'autant plus autonomes dans leurs actions. Elles ont plus d’aisance à collaborer localement avec les gouvernements intéressés, car elles doivent faire face a beaucoup moins de barrières institutionnelles. Elles collaborent de manière plus libre qu’au niveau intergouvernemental. En effet, si les ONGs montrent leur désaccord  ou au...
tracking img