Le determinisme en germinal

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 7 (1542 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 11 de septiembre de 2010
Leer documento completo
Vista previa del texto
Le déterminisme dans l’œuvre naturaliste Germinal de Émile Zola
Dans quelle mesure les personnages de Germinal de Émile Zola obéissent à un déterminisme naturaliste ? L’œuvre de Germinal d’Émile Zola appartienne au Naturalisme, mouvement où la description est un élément bas puisqu’il essaie de faire une imitation de la réalité mais à différence du Réalisme, le Naturalisme est plus social ;c’est-à-dire, le roman naturaliste essaie de montrer l’étude des réactions et les changements des personnes sous la pression de l’ambiance et l’environnement. Donc ici Zola utilise la vie du mineurs pour exemplifie cet étude, mais ont doit savoir que la grève de mineurs dont Germinal parle avait vraiment lieu au nord de la France vers 1860, Zola nous montre l’inégalité sociale d’une situation vécupendant la Révolution Industrielle, et spécifiquement dans le période de la première Internationale (1864-1872), une association qui cherchait aux dépens des autres leur propre bénéfice.
Premièrement le roman nous raconte l’histoire d’Étienne Lantier, un machiniste qui arrive à Montsou à cause de son licenciement de Marciennes vu qu’il avait frappé son chef, ainsi ne devait-on pas oublier lesantécédents de violence qu’Étienne a, selon lui à cause du tare héréditaire de l’alcoolisme de sa famille qui fait de lui un assassin s’il prend de l’alcool. Alors Etienne arrive à Montsou en cherchant de travail mais à cause de la situation économique si difficile les mines et les usines sont en train de fermer mais quand la famille Maheu arrive à travailler comme ils avaient perdu quelqu’un dans sonéquipe, Toussaint Maheu, qui était en chargé d’un morceau de mine, l’a mis dans son équipe. Au début il était un chaos mais après un temps Etienne commençait à se faire de la popularité comme un des meilleurs mineurs.
Dès moment qu’Étienne se rendait compte de Catherine, il voulait la tenir comme sa femme mais Chaval qui était jaloux de lui s’approchait à elle pour lui donner un baiser ; ‘était ceci unautre antécédent importante pour le développement de l’histoire. Toussaint Maheu cherchait un lieu pour qu’Étienne dorme, après un temps et à cause du mariage de son fils Zacharie avec Philomène, Étienne se menait chez les Maheu. Il avait l’intention de faire une grève pour obtenir un meilleur traitement de la Compagnie, laquelle était la propriétaire de la plus partie des mines et payait auxmineurs très bas salaires.
Étienne convainquait les mineurs de faire la grève mais à différence de ce qu’Étienne attendait de cette grève il a reçu un très grand désespoir car les mineurs prenaient un rôle très agressif contre les bourgeoises. Finalement quand Étienne rependait le travail en la Voreux avec Catherine, depuis qu’il avait laissé Chaval, la mine s’effondrait, Étienne tuait à Chaval,Catherine est morte après qu’Etienne la possède mais il est le seule survivant à l’effondrement.
Ceci était l’histoire principale et très générale mais il y a des parties qu’on considère qui appartiennent au naturalisme parce que la condition humaine a de différentes motifs qui la modifie comme les tares sociales, celle de la cinquième parti du chapitre deux où pendant que Étienne va en marchant iltrouve des couples pour tout. Zola nous montre une société sale où la seule distraction est baiser et boire de l’alcool, c’est la maladie social, le vice d’une société que n’avait pas l’intention de se développer et donc le déterminisme obligeait aux fils à faire les mêmes choses que ses parents ; c’est pour cela que Mr Maheu dit à son fils qu’il devait garder de l’argent pour la bière, Mme Maheuest très indigné quand Catherine laisse sa maison pour vivre avec Chaval parce qu’elle disait qu’elle est une ingrate, elle devait restait chez elle bien qu’elle était enceinte pour l’aider avec l’argent. Même Maheude disait qu’elle le faisait comme cela, avant se marier avec Maheu, elle était déjà enceinte ; et même les enfants faisaient ses actes parce qu’ils pensaient que c’était...
tracking img