Pere goriot

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 13 (3062 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 30 de mayo de 2010
Leer documento completo
Vista previa del texto
Introduction
L’argent : On peut définir l’argent comme un instrument de paiement spécialisé, accepté de façon générale par les membres d’une communauté en règlement d’un achat, d’une prestation ou d'une dette. Pour pouvoir dire qu’un bien est de l’argent, elle doit avoir trois fonctions principales :
1. la fonction d'intermédiaire dans les échanges,
2. la fonction d'expression des valeurset d'unité pour le calcul économique et la comptabilité,
3. la fonction de réserve de valeur.
En plus, l’argent doit être un support commun pour l’échange des biens et de services dans une économie de manière simple et efficace.
Histoire : Avant l'invention de la monnaie, l'homme pratiquait le troc. Il échangeait le produit de ses chasses, de ses cueillettes et de ses récoltes contre desmarchandises : coquillages, haches, bijoux. L'idée de frapper des pièces en métal précieux est née autour de la mer Égée vers 650 avant JC. Ces premières pièces avaient, semble-t-il, pour principal but de satisfaire l'ego des cités et de leurs dirigeants. Ils étaient des pièces en électrum (un alliage d'or et d'argent) frappées à Sardes par le roi Alyattès, qui régna sur la Lydie (Turquie). La monnaiea été inventée vers 650 avant JC en Lydie (Turquie). Le roi Crésus crée un système de pièces semblables. Vers 330 avant JC, les peuples gaulois imitent les Grecs en frappant le statère d'or, la drachme, le denier, l'obole d'argent et des bronzes.
A l'époque gallo romaine, L'aureus d'or, le denier d'argent et le sesterce de bronze circulent dans tout le pays. Ces pièces sont frappées avec levisage de l'empereur sur une face. Dès le V ème siècle apparaissent le solidus puis le sou en or mérovingien.
Au moyen âge, les monnaies n'ont pas de visage mais portent souvent une croix avec l'inscription en latin.

En 793, Charlemagne crée la livre de vingt sous. Un sou vaut douze deniers. Un peu plus tard, les monnaies royales s'appellent obole, liard, teston puis livre tournois et écu. Desseigneurs frappent aussi leur propre monnaie ; c'est la monnaie féodale.

En 1360, le premier franc or (franc à cheval) a été frappé après la libération du roi Jean II le Bon, alors prisonnier des Anglais.
A l'époque moderne, les monnaies sont frappées à l'effigie des rois : des écus en argent puis des louis en or. Les deniers, les sous et les liards en cuivre circulent aussi.
Pendant larévolution, les sols sont en métal de cloche ou en bronze de canon. Le franc remplace le louis en 1795.
A l'époque contemporaine, le franc en argent apparaît en 1849 avec la Marianne révolutionnaire et la devise liberté, égalité, fraternité.
En 1960, le nouveau franc en nickel remplace 100 anciens francs.
Le 17 février 2002 il disparaît au profit de l'euro.
La monarchie de juillet: la monarchie dejuillet est le nom avec lequel l'historiographie a l'habitude de désigner la période historique qui s'est développée en France de 1830 à 1848, entre deux des processus principaux révolutionnaires considérés des cycles de la révolution libérale ou de révolution bourgeoise. Elle a commencé avec les Trois Glorieuses journées révolutionnaires de Paris (le 27, 28 et 29 juillet) qu'ils ont porté au trôneà Luis Philippe de Orléans (du surnom u roi des barricades), et il ne s'est pas limité en France, mais il s'est étendu sur une bonne partie du continent européen, spécialement en Belgique - qui a obtenu l'indépendance en face de la Hollande-, l'Allemagne et l'Italie - où un unificateur s'identifie aux mouvements de type nationaliste-, la Pologne et l'autrichien Empire. Les puissances absolutistesde la Sainte Alliance ont réussi à reconduire le processus révolutionnaire sans tomber, jusqu'à la Révolution suivante de 1848. Le Royaume-Uni ne partage pas le processus révolutionnaire (c'est une monarchie parlementaire), bien que parallèlement, il contemple le surgissement du mouvement ouvrier et le mouvement politique de revendication de l'étendue du suffrage dénommé Chartisme.
Importance...
tracking img