Eco Camuflado

Páginas: 7 (1549 palabras) Publicado: 18 de septiembre de 2011
CHAPITRE 12: LE COMMERCE INTERNATIONAL

1)Ouverture internationale croissante.
- À partir des années 50, les exportations mondiales augmentent plus vite que la production mondiale. Donc, une part de plus en plus importante de la production nationale est importée et parallèlement, une partie croissante de la demande du pays est satisfaite par des importations plus importations. Par conséquent,nous pouvons dire que les échanges internationaux augmentent. Alors, il y a une ouverture internationale croissante.
- Au niveau géographique, il y a une tripolarisation des échanges : le commerce international s’effectue, principalement, entre trois grandes zones : l’Amérique du Nord, l’Europe Occidentale et l’Asie. De plus, il y aune régionalisation des échanges : le commerce internationalfait l’objet d’accords régionaux à l’intérieur d’une même zone géographique (ALENA, par exemple). En outre, le commerce international se fait surtout entre PDEM (2/3 des échanges) et est du commerce intra-branche (on échange des automobiles contre des automobiles par exemple). Mais, la part des PED dans le commerce international est faible car ils doivent, d’abord, développer leur marché intérieur,avant d’exporter ; même si certains PED, devenus des NPI, sont des acteurs importants du commerce international, comme le BRIC. La part du continent africain est en régression avec 2% du commerce international.
- Au niveau de la structure, le commerce international est surtout composé de marchandises (matières premières, produits agricoles) et la part des services exportés reste faible, même sielle est en augmentation. Or, initialement, les pays s’échangeaient des matières premières et petit à petit, les échanges sont devenus des biens manufacturés (où il y a transformation de la main d’œuvre).

2) Libre échange ou protectionnisme ?
- Le libre échange est la situation dans laquelle les échanges sont caractérisés par une absence d’obstacles à la circulation des biens, des services etdes capitaux.
- Comme les coûts de transport et de communication diminuent, cela favorise la circulation des marchandises. En plus, il y a eu une vague de libéralisation du commerce international via le GATT (accord général sur les tarifs douaniers), remplacé par l’OMC en 1995, chargée de gérer les conflits commerciaux. Donc, le libre échange est la doctrine dominante du commerce international etelle est source de croissance économique (3 raisons).
- La première raison est le fait que le commerce international permet une division internationale du travail (DIT) élevée qui entraîne un accroissement de la productivité des facteurs de production et, donc, il y a croissance économique. Les précurseurs de cette théorie sont Adam Smith et Ricardo. Smith va appliquer sa théorie de la division dutravail au commerce international : de même que l’individu a intérêt à se concentrer sur la tâche qu’il fait le mieux et laisser les autres tâches aux individus plus compétents que lui, les pays, pour le bien des nations, ont aussi intérêt à se spécialiser dans la production pour laquelle ils ont un avantage absolu ; c’est- à- dire une production ayant un prix plus faible par rapport à laconcurrence. Ensuite, Ricardo ajoute qu’une nation a intérêt à se spécialiser dans la production où elle a un avantage relatif ; c’est-à- dire où elle est relativement la meilleure ou relativement la moins mauvaise. Par ailleurs, un pays, qui n’a aucun avantage absolu, peut se spécialiser dans la production délaissée par les pays qui ont des avantages absolus. Si tous les pays raisonnent comme cela, entermes d’avantages comparatifs, alors la productivité des facteurs de production va augmenter au niveau mondial. C’est ce que l’on appelle « une meilleure allocation de ressources ». Donc, la production mondiale va augmenter, ce qui entraîne la croissance économique mondiale. Enfin, HOS (Heckster, Ohling et Samuelson) complète, au XX ème siècle, la théorie de Ricardo en disant que les avantages...
Leer documento completo

Regístrate para leer el documento completo.

Estos documentos también te pueden resultar útiles

  • Eco
  • ECO
  • ECO
  • Eco
  • Eco
  • Eco
  • ECO
  • Eco

Conviértase en miembro formal de Buenas Tareas

INSCRÍBETE - ES GRATIS