Juan rulfo

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 2 (499 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 24 de mayo de 2011
Leer documento completo
Vista previa del texto
Né en 1917 à Sayula, une petite localité de l'État de Jalisco, il passa son enfance dans un orphelinat de Guadalajara. Son père est assassiné en 1923, ainsi que de nombreux membres de sa famille.
Lapublication d'un livre de contes, El llano en llamas (1953), traitant de la vie des paysans de la région de Jalisco dans une nature aride et hostile, en a fait un des écrivains mexicains modernes lesplus célébrés.
En 1955, il publie son unique roman Pedro Páramo, qui traite de la confusion entre le monde des morts et des vivants. Ce roman qui aura une répercussion mondiale reflète enparticulier cette fascination qu'entretiennent les mexicains avec la mort (voir aussi la fête des morts du 1er novembre).
Curieusement, après ces deux succès, il s'éloigne progressivement de l'écriture ettravaille pour la télévision. Il finit sa carrière comme directeur éditorial de l’Instituto Indigenista de México, qui équivaudrait à un Bureau des affaires indiennes.
Il meurt à Mexico le 8 janvier1986.
Né en 1917 à Sayula, une petite localité de l'État de Jalisco, il passa son enfance dans un orphelinat de Guadalajara. Son père est assassiné en 1923, ainsi que de nombreux membres de sa famille.La publication d'un livre de contes, El llano en llamas (1953), traitant de la vie des paysans de la région de Jalisco dans une nature aride et hostile, en a fait un des écrivains mexicains modernesles plus célébrés.
En 1955, il publie son unique roman Pedro Páramo, qui traite de la confusion entre le monde des morts et des vivants. Ce roman qui aura une répercussion mondiale reflète enparticulier cette fascination qu'entretiennent les mexicains avec la mort (voir aussi la fête des morts du 1er novembre).
Curieusement, après ces deux succès, il s'éloigne progressivement de l'écriture ettravaille pour la télévision. Il finit sa carrière comme directeur éditorial de l’Instituto Indigenista de México, qui équivaudrait à un Bureau des affaires indiennes.
Il meurt à Mexico le 8 janvier...
tracking img