Loupcon

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 13 (3143 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 29 de agosto de 2012
Leer documento completo
Vista previa del texto
Devoir 2
1. Concernant le taux de fécondité élevé à l’époque de la Nouvelle-France, pourquoi dit-on que les enfants sont les «bâtons de la vieillesse »?
À cette époque, lorsque l’on ne peut plus travailler pour survivre à cause de l’âge, on vit à la charge de nos enfants. Ainsi, on mise sur la descendance, en ayant plusieurs enfants, pour s’assurer une retraite.
2. Quels sont les deuxeffets les plus importants de la dispersion des Hurons pour la colonie française?

a. Elle fournit du travail aux Français comme intermédiaires dans la traite des fourrures.
b. Elle ouvre des marchés pour les produits agricoles dans la population française et dans les tribus semi-nomades de l’alliance française.

3. Quel évènement entraîne une première vague importante d’immigrationbritannique dans la colonie nouvellement conquise?

La révolution américaine

4. Quelles catégories de femmes jouissent d’une certaine autonomie juridique sous le droit français?

Les femmes non mariées, célibataires ou veuves

5. On dit souvent que l’«habitant» de la Nouvelle-France était un esprit plutôt libre et indépendant, peu soucieux des conventions. Après avoir luattentivement les textes suivants, montrez dans quelle mesure ceux-ci infirment ou confirment cette image.

Vivant dans un environnement totalement différent de celui de la France, les Français en territoire canadien adoptèrent des mœurs et coutumes légèrement différentes de celles de leurs confrères européens. Plusieurs textes en témoignent, dont ceux de Pehr Kalm, naturaliste suédois ayant passé quelquestemps dans la colonie, et Gilles Hocquart, intendant de 1731 à 1748 dans la colonie. Cependant, peut-on dire que les habitants de la Nouvelle-France ont tendance à avoir l’esprit libre et peu de soucis envers les conventions? Les textes de Kalm et Hocquart semblent laisser entendre que ce serait le cas.

Le Canada pendant la guerre de Trente Ans de Gilles Hocquart
Selon ce texte, les gensseraient particulièrement enclins à l’ivrognerie, ce qui est à l’encontre des normes de bienséance et des conventions. De plus, ils auraient tendance à se venger et être sensibles aux punitions. Ces comportements semblent également être plus exacerbés dans les villes que dans les campagnes.
Un de leurs plus grands défauts est qu’ils sont trop peu dociles, ce qui cause préjudice au bon fonctionnementet à la progression de la colonie. En effet, Hocquart note qu’ils sont naturellement indociles et que cette indocilité ne leur permet pas «l’exacte subordination qui doit être dans tous les ordres, dans les gens de la campagne». Hocquart a identifié cette partie de son service comme intendant comme la plus difficile à remplir et la plus importante. Cette caractéristique des habitants de laNouvelle-France témoigne de leur esprit libre et leur peu de soucis envers les conventions de l’époque.
L’auteur du texte apporte une explication à cette insubordination et à ce manque de docilité. Les anciens dirigeants seraient les responsables de cette situation. Leur manque de fermeté aurait nuit à la subordination. Cependant, « depuis plusieurs années les crimes ont été punis; les désordres ontété réprimés par des châtiments proportionnés; la police par rapport aux chemins publics, aux cabarets, etc., a été mieux observée, et en général les habitants ont été plus contenus qu’ils ne l’étaient autrefois».
L’éducation nous apparaît également dans le texte comme un point faible faisant des Canadiens de l’époque de piètres professionnels et des gens peu dociles. Bien que la trop bonne opinionqu’ils avaient d’eux-mêmes semble avoir été la raison de leurs piètres performances en art, commerce et agriculture, le très peu d’instruction – même des officiers et gentilshommes - qu’ils ont reçu serait la raison de leur ignorance et de leur manque de subordination. «Des jeunes gens qui n’ont d’autres secours ne peuvent jamais devenir des hommes utiles. (…) si (…) Sa Majesté voulait bien...
tracking img