Marseillaise

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 5 (1134 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 20 de febrero de 2012
Leer documento completo
Vista previa del texto
La Marseillaise est hymne national France.
Les six premiers couplets sont écrits par Rouget de Lisle en 1792 pour l'armée du Rhin à Strasbourg, à la suite de la déclaration de guerre de la France à l'Autriche.
La Marseillaise est un chant de guerre révolutionnaire, un hymne à la liberté, un appel patriotique à la mobilisation générale et une exhortation au combat contre la tyrannie etl'invasion étrangère et pourtant la même nation qui exalte, a interdit à certains moments.

1-HISTOIRE
1.1.-Création
Lors de la réunion a déclaré la guerre contre les envahisseurs Avril Autriche 20, 1792, le maire de Strasbourg, a demandé à Claude-Joseph Rouget de Lisle, capitaine du génie de la garnison de Strasbourg, de faire un chant patriotique pour l'événement célébré et a appelé "Chant deguerre pour l'armée du Rhin" Le 22 Juin, ce qui serait générale en Egypte, François Mireur, entendu à Marseille, l'hymne composé par Rouget et l'a présenté à ses troupes, de sorte que leur entrée dans Paris le 30 Juillet 1792, les Parisiens se félicite avec enthousiasme et comme un hymne national, qui a été utilisé comme chanson de marche Mireur, et que les soldats sont venus de Marseille, appelél'hymne de La Marseillaise.
Le maire de Strasbourg, le baron de Dietrich, avait demandé à Rouget de Lisle en garnison à Strasbourg d'écrire un chant de guerre. Le chant retentit ensuite publiquement pour la première fois sur la place Broglie, devant l'hôtel de ville de Strasbourg.
En ce qui concerne les influences, La Marseillaise compte peu d'antérieurs, contrairement aux hymnes anglais ouallemand.

1.2- L'hymne national.

Le 22 juin 1792, un délégué du Club des amis de la Constitution de Montpellier, le docteur François Mireur, venu coordonner les départs de volontaires du Midi vers le front, entonne pour la première fois à Marseille ce chant parvenu de Strasbourg à Montpellier par un moyen incertain. Après un discours prononcé le 21 juin devant le Club des amis de laConstitution de Marseille, rue Thubaneau, Mireur est l'invité d'honneur d'un banquet le lendemain et, prié de prononcer un nouveau discours, il entonne le chant entendu à Montpellier
quelques jours ou semaines plus tôt. Dans l'ardente atmosphère patriotique de l'heure, Mireur suscite l'enthousiasme et le chant est imprimé dès le lendemain par le journal des départements méridionaux daté du 23 juin 1792et dirigé par Alexandre Ricord. Ce périodique donne sur sa seconde colonne de sa quatrième et dernière page le texte du Chant de guerre aux armées des frontières sur l'air de SarguineS. Cette édition locale de la future Marseillaise pose un problème par son titre et par sa référence à l' opéra-comique de Nicolas Dalayrac Il est probable que les rédacteurs du journal ont voulu indiquer un air connude leur lecteur qui offre quelque ressemblance avec celui de Rouget de Lisle. En juillet 1792 un tiré à part de ce chant sera distribué aux volontaires marseillais qui l'entonneront tout au long de leur marche vers Paris en juillet 1792.

Même après la Révolution, La Marseillaise était pratiquement l'hymne national de la France, il n'est pas jusqu'en 1958 qui a officiellement donné le titre entant que telle.
La exalté depuis le début de l'esprit de patriotisme, si bien que Napoléon Bonaparte a dit une fois Marseillaise: ". Cette musique permettra d'économiser beaucoup d'armes"
Au cours de la Première République, l'hymne Marseillaise était très populaire parmi les soldats et les civils. A l'époque des deux Empires, la Restauration et la Deuxième République, a été un peu oubliés.Dans la Troisième République a repris importance et a été jouée par des groupes militaires dans tous les actes officiels. Au XXe siècle, le gouvernement de la France libérée lui a décerné une importance particulière avec l'hymne officieux appelé "Le Chant Partisans des».
A été interdite pendant les temps de l'Empire et la Restauration jusqu'à la Troisième République, et interdit à nouveau pendant...
tracking img