L'ecole des annales

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 3 (674 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 8 de enero de 2012
Leer documento completo
Vista previa del texto
L’ECOLE DES ANNALES

Bibliographie :
Ouvrage :
G. Bourdé et H. Martin, Les écoles historiques, Paris, 30022-4, 1997, Seuil
L. Febvre, Combats pour l’histoire,Paris, A. Colin, 1953 458p La Nouvelle Histoire (sous la direction de J. Le Goff, R. Chartier et J. Revel ; dix articles de fond et cent vingt notes biographiques ou thématiques). Paris, CEPL, Retz, 1978.(chap.9)
www.er.uquam.ca/nobel/m200550/lecoledesAnnales.htm le 01.10.11

Dans le paysage historiographique contemporain, les Annales représentent l'école historique par excellence. Lelabel désigne en effet à la fois une communauté scientifique, un programme et une fidélité entre générations qui caractérisent bien un courant intellectuel. Celui-ci a son événement, la parution de larevue Annales d'histoire économique et sociale, et ses pères fondateurs, Lucien Febvre et Marc Bloch, ainsi qu'une légende sulfureuse autour d'une revue encore marginale, critique et souvent polémique àses débuts (années 1930), à laquelle s'est substituée, avec la réussite du mouvement dès les années 1950, une légende dorée liée à sa position hégémonique au sein des sciences sociales.

LucienFebvre né en 1878 acquiert une formation d’historien à Nancy, puis Paris à une époque ou l’«école méthodique » exalte son souci de l’érudition, privilégie la dimension politique et paraît fascinéepar l’événement. Au cours des années 1920, dans une Alsace-Lorraine redevenue française, l’université deStrasbourg rassemble des enseignants brillants et inventifs. Là, L. Febvre et M. Bloch se rencontrent, se lient d’amitié, forment le projet de rénover l’histoire et par la même occasion fontconnaissance avec d’autres collègues ouvert à l’échange entre les disciplines. Parvenus à l’âge de la maturité, disposant du soutient de la maison d’édition A. Colin, M. Bloch et L. Febvre fondent la revue...
tracking img