Commentaire catulle (latin)

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 4 (823 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 12 de enero de 2011
Leer documento completo
Vista previa del texto
Commentaire

Parmi les plus grands poètes latins, Catulle, né à Vérone en 87 avant J.C, est le chef de file de la réaction romaine qui veut lutter contre l'influence grecque en rénovant le style etles thèmes des œuvres. Il incarne donc un second souffle dans la production littéraire à Rome, en phase avec la naissance de l'Empire, tout en étant opposé à la figure de César. Son inspiration restetrès personnelle, comme dans ses célèbres poèmes d'amour destinés à sa fiancée Lesbia.
On étudiera deux de ses poèmes contenus dans un recueil, Poésies et écrits au 1er siècle avant Jésus Christ.D'abord on analysera un extrait du poème 51 appelé « Contemplation » et en deuxième lieu on verra « Amour, haine et passion » extrait du poème 2. Au fait que ces deux poèmes soient contenus dans lamême oeuvre, il existe un rapport entre les deux que l'on étudiera dans la troisième partie; où on répondra à la problématique posée et on saura s'il on peut parler d'une évolution dans les sentiments deCatulle pour Lesbia tels qu'il sont exprimés dans les deux poèmes.

Tout d'abord, « Amour, haine, passion » est comme dit le titre un reflet d'un amour passionnel.
Cet amour est l'amour fou deCatulle et de Lesbia. Grâce au premier vers « Vivamus, mea Lesbia, atque amemus », on peut déduire que Catulle espère un amour éternel. Nous remarquons une répétition anaphorique de « deinde » et de «dein » que Catulle utilise six fois pour d'appuyer l'idée d'un amour fusionnel avec Lesbia. Nous pouvons remarquer aussi une hyperbole utilisée dans la troisième strophe : « Da mi basia mille, deindecentum, dein mille altera, dein secunda centum, deinde usque altera mille, deinde centum » où il quémande un nombre indéfinissable de baisers à Lesbie. Grâce à ces deux éléments nous comprenons que leuramour est tendre et passionné. De plus nous allons parler du regard des autres sur Catulle et sa Lesbie. Nous voyons dans le vers 2 « rumoresque senum severiorum omnes unius aestimemus assis »...
tracking img