Guion traducido

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 6 (1359 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 29 de agosto de 2012
Leer documento completo
Vista previa del texto
Vacío para Compartir
(Vide à partager)
Transcript de diálogos:
Arturo: je ne suis pas prêt pour te voir.
Ofelia: je ne comprend pas pourquoi t’es si en colère
Arturo: Non, tu ne comprends pas, c’est ça ce qui m’agace
Arturo: et c’est vrai, n’est-ce pas?
Genuinamente no te cabe en la cabeza la magnitud de lo que hiciste.
Ofelia: Non, tu ne sais pas ce que j’ai senti lorsque je l’ai lu etj’ai vu qu’il y avait tout ce que je t’avais raconté. Personne n’était au courant.
Arturo: je me suis inspiré de toi, mais il ne s’agît pas de toi. Pour toi, la vie c’est simple, tu ne t’embêtes pas à réflechir sur les implications des choses.
Ofelia: Elle portait même mon nom.
Arturo: Et alors, Ofelia, et alors? Tu n’écris pas, tu ne comprends pas, n’est-ce pas? Tu as rayé mon nom et tu l’aspublié sous le tien. Sous le tien! Tu n’aurais jamais était capable de l’écrire.
Ofelia: Quelle difficulté y a t’il à mettre le vécu sur papier?
Arturo: La réalité n’a rien à voir avec la fiction. La rélité n’est pas dramatique. Il ne suffit pas juste d’écrire, il faut changer plusieures choses.
Toma un libro: “Partager”.
Leído (Lenguaje literario, redactado vistosamente): “Elle vivait au jour.Sa malice lui avait toujours permis de suppléer son manque d’argent de façon à avoir constamment un plat sur sa table. Les choses étaient toutes simples pour elle et tout ce qui équivalait à avoir de problèmes était hors de question.
Arturo: On dirait que tu n’aurais jamais parler à pap
Ofelia: Arturo
Ofelia toma otro libro “Vide”.
En el libro se lee “ Pour Ofelia. De Papa.”
Arturo: celuilà tu ne peux pas le prendre.
Ofelia: Il est à moi.
Ofelia: je toujours pensé que tu lui ressemblais beaucoup.
Ofelia: Arturo
Arturo: Qu’est-ce qu’on va faire avec le livre?
Ofelia: Qu’est-ce que tu veux que je te dise?
Arturo: Il s’agît pas de ce que je veux mais de ce qui est correct.
Ofelia: La chaleur… Il ne savait pas qu’il allait se brûler.
Arturo: Tu me fais penser beaucoup à elle.Ofelia: Qui ça?
Arturo: Maman.
Tagline:
Toute ressemblance avec des personnages existants n’est pas une coincidence.
Logline:
Deux frères se disputent à propos de la paternité d’un histoire que l’un a écrit et l’autre a vécu.
Sinopsis corta:
Ofelia et Arturo sont frères. Lui, il a écrit une histoire partant d’une anécdote qu’elle lui a raconté et les deux se disputent sa paternité. Lecourtmétrage s’agît du moment où Ofelia décide de revenir a l’appartement qu’elle occupait avec Arturo pour récupérer ses affaires, et la situation que cela entraîne.
Sinopsis elaborada:
Arturo et Ofelia ont vécu la mort de ses parents. Ils vivent ensemble lorsque Ofelia trouve un roman que Arturo a écrit à propos de quelque chose de personnel qu’elle lui a raconté. Enragée par le fair qu’elleaurait pu l’écrire, elle décide de le publier sous son nom. Ils se disputent et Ofelia décide de quitter l’appartement lorsque Arturo prend connaissance. Le courmétrage commence au moment où Ofelia décide de retourner entraînant une conversation qui répondra à la question de si les deux pourront surpasser leur orgueil et parvenir à mettre leurs differences à côté.
Carta del director:
La relationque j’ai avec mon frère est différente à toutes mes autres relations. Ce genre de relation m’a toujours semblé la plus significative. Les frères, même s’ils grandissent dans la même demeure peuvent être tout à fait différents et leur affection peut, en quelque sorte, être à la fois agréable et forcée. Ce qui rend ces relations complèxes et paradoxalles est qu’elles engendrent la loyauté et lacomplicité mais aussi la jalousie et la rencoeur les plus profondes. Ils connaissent beaucoup l’un de l’autre mais ignorent aussi beaucoup de choses, et même s’ils sont plus prêts à se pardonner, leurs fautes ont un impact plus profond. Il y a quelques années mon frère a pris un avion pour se déplacer deux faiseaux horaires plus loin; c’est en ce moment que je me suis rendu compte d’à quel point nous...
tracking img