La chanson en france

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 13 (3028 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 17 de octubre de 2010
Leer documento completo
Vista previa del texto
I - LA CHANSON EN TANT QUE VEHICULE POETIQUE ET CREATION LITTERAIRE

Du Moyen-Age à nos jours, la chanson française apparaît comme un art extrêmement diversifié.. Elle apparaît aussi comme un art particulièrement prolifique dès les origines de la même façon que la consommation est aussi prodigieuse; on vend partout des musicassettes, disques et CD.
Mais cet art si fortement enracinédans l’histoire de la France, si prolifique, si varié, est difficile à saisir pour l’esthéticien. Il est en effet délicat de déterminer les caractéristiques d’une bonne chanson. La chanson est un art de synthèse - un texte et une musique - où les paroles et les notes s’équilibrent de manière subtile.
Souvent la chanson exige une histoire, elle raconte quelque chose: la conquête d’une belle, ledépart pour la guerre, le retour du marin, etc., elle peut aussi exprimer simplement des sentiments, ou jouer avec les mots, mais pas sous n’importe quelle forme. On peut remarquer que la chanson s’appuie essentiellement sur des images et souvent des symboles simples ainsi le bois, le feu, le pain, les anneaux, les sources, les fontaines, les feuilles de chêne, les navires ou les tamboursetc.
Ces images et ces symboles font partie d’une culture transmise par la tradition: la chanson enfantine, les comptines vont nous laisser un certain nombre de personnages comme: l’ami Pierrot, le roi Dagobert, le bon Saint Eloi, le Roi Renaud, Bécassine, le Petit Quinquin, Cadet-Roussel, la bergère, le Joueur de flûte, le Chevalier de la Palisse etc. Cette appartenance à une culture nourriede la tradition est essentielle pour goûter des œuvres modernes..
Les thèmes de la chanson française sont essentiellement ceux de toute poésie, la nature, le travail, la mort, Dieu, le loisir, l’amitié, etc. et surtout l’amour qui, des troubadours à nos jours a été chanté avec constance. Toute aussi vigoureuse, la chanson politique et sociale a donné de multiples chefs-d’œuvre: la chanson aété une arme, elle a été pour le peuple à certains moments, le moyen d’affirmer collectivement des convictions, reprenant en chœur le Ça ira, Le Chant de guerre de l’armée du Rhin ou L’internationale.

Mais la réussite de la chanson, c’est d’apparaître nécessaire avec évidence en une alliance indissoluble du texte et de la mélodie.
II - LA CHANSON DU MOYEN-AGE

2.1. Les origines de lachanson

Les premières chansons nées en France furent écrites en “ langue d’oc ”. Elles sont l’œuvre des troubadours qui égaient les longs loisirs du triste château gothique par ses tendres romances.La musique de ces chansons dérive de la forme lyrique des versus religieux, la poésie en est aristocratique et savante, allant parfois à l'ésotérisme On remarque chez les troubadoursplusieurs sources d’inspiration: l’actualité, avec les chansons de croisade, les Sirventès, et les Plantis .
• Sirventès: chansons satiriques qui critiquent un personnage de l’époque ou une action.
• Le sentiment de la nature les inspire aussi. Mais ils sont cultivé surtout l’amour courtois: La CANSO ou chanson d’amour, reste la forme la plus parfaite des chansons des troubadours.L’activité des troubadours s’étend de 1100 environ à la fin du XIIIème siècle.Les premiers disciples des troubadours sont les trouvères: ils reprennent les patrons établies par les troubadours mais en rénovent les style. Mais ils abordent aussi des genres nouveaux:
- La chanson de toile qui expose en un bref récit une aventure amoureuse;
- Les chansons satiriques et bachiques. Surtout ilsinventent le poème à forme fixe (rondeau, virelai, ballade);
- De chansons à danser (Caroles).
Mais c’est avec le XVème siècle que la chanson prend son véritable essor. Elle suscite dans toutes les classes de la société un grand enthousiasme. On peut situer à cette époque la naissance de la chanson populaire française.
le manuscrit de Bayeux vers 1514: il nous donne image de la...
tracking img