Las mujeres luchadoras en méxico

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 5 (1059 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 12 de febrero de 2012
Leer documento completo
Vista previa del texto
PLAN DE CONVERSATION SUR LES LUCHADORAS - Culture Physique
Paloma Martinez
5 décembre, 2011


A. Paloma, nous allons parler des femmes lutteuses.

Oui, plus particulièrement des femmes dans la lucha libre mexicaine. Las luchadoras! J’aimerais vous dire pour commencer que la culture populaire du Mexique on peut comprendre le terme luchadoras de 2 façons. Une, tout à faitlittérale, (une luchadora est bien sûr une femme qui pratique la lucha libre). L’autre signification, est plutôt culturelle, une luchadora est n’importe quelle femme qui se bat pour réussir dans la vie, malgré le machisme, les préjugés et les obstacles.



B. Quelle est l’importance de la lucha libre chez les mexicains?

La lucha libre est un spectacle sportif TRÈS populaire au Mexique, à un telpoint qu’elle est suivi quasiment autant que le futbol (soccer).


Si on veut être sûr de la popularité de la discipline, on a qu’à se rendre à un des grands matchs dans ce qu’on connaît comme cathédrale de la lucha libre, l’Arena Mexico. Chaque semaine il y a dans cet amphithéâtre, un public fidèle de plus de 100 mille personnes.


C’est un sport particulièrement populaire dansles parties plus défavorisées des villes du Mexique. PETIT DÉTAIL: La lucha libre est aussi populaire au Japon et en Bolivie!



C. Parlons des femmes dans la lucha libre...

LE STYLE: Les luchadoras mexicaines pratiquent une sorte de lutte très acrobatique. Leur combats représentent la lutte perpétuelle entre le bien et le mal. Les noms choisis par le lutteuses ainsi que les masqueset les costumes qu’elles utilisent nous montrent cette dichotomie (démon et ange). Cela a, par ailleurs un lien direct avec la culture populaire mexicaine, colorée et fantastique. (NOMS: La Novia de la Parka, La Malinche, Princesa blanca, Amapola, )


LA PRÉSENCE: Dans les soirées de lucha libre, à peu près la moitié du public est féminin. Dans les amphithéâtres du Mexique, on peuty voir autant des filles en âge scolaire que de grand-mamans passionnées de ce sport. Pas de contrainte de générations.


Par contre, la lucha libre comme discipline, est encore très masculine et même entachée de machisme. (l’ambiance dans l’amphithéâtre est assez rude, les insultes sont très communes particulièrement envers les femmes lutteuses.) Sur les rings les femmes ne sont pasaussi présentes, que dans les estrades. Aussi, il semble que les compagnies qui produisent ces évènements ont plutôt tendance à engager des lutteurs homme. (par soir de match on peut voir environ 15 lutteuses pour 120 lutteurs), ça vous donne une idée!


Un point intéressant par contre est qu’aujourd’hui, environ 200 femmes exercent ce métier professionnellement à temps plein ou à tempspartiel au Mexique. Sans compter toutes celles qui n’ont pas encore réussi à se forger une place dans le circuit officiel, mais qui le font de façon plus informelle dans d’autres milieux.


((De plus, on ne peut pas dire que les luchadoras soient bien rémunérées. Au niveau des salaires, elles reçoivent entre 10 à 100 dollars par match))




D. Est-ce qu’être une luchadora est bien vu auMexique?

La réponse dépend de la personne à qui on pose la question.

Pour les hommes, c’est difficile de généraliser, mais ceux qui assistent aux soirées des matchs de lucha libre, sont intéressés, soit par la technique dont les luchadoras font preuve (mouvements développés ou dominés par elles), ou par leur beauté... et si les lutteuses ne répondent pas tout à fait à l’un de cescritères, alors là, elles peuvent très facilement être la cible des insultes.


Pour les autres femmes, celles dans la foule, las luchadoras sont de modèles de femmes qui ont réussi, qui n’ont pas peur, qui savent se construire une place convenable dans un milieu où les hommes sont des rois...


Pour les spectatrices, les lutteuses mexicaines sont des modèles non seulement pour leur...
tracking img