L’épreuve de dissertation juridique/ autoria: unjf

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 11 (2513 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 29 de junio de 2010
Leer documento completo
Vista previa del texto
LECON 2 : L’épreuve de dissertation juridique
La dissertation juridique répond dans une certaine mesure aux mêmes exigences que la dissertation de culture générale, par exemple dans la réflexion que le candidat doit développer, mais dans un domaine déterminé. Si les principales règles applicables à la dissertation de culture générale sont valables pour la dissertation juridique, il en existecertaines qui sont spécifiques. La dissertation juridique est une épreuve des concours de catégorie A et parfois de catégorie B de la filière administrative. Il ne s’agit pas là non plus de réciter des connaissances, mais de montrer que l’on a compris le sujet posé, ce qui suppose une réflexion personnelle. « Plaquer » une partie de cours est à proscrire, car cette méthode, trop descriptive, serapénalisée. En effet, cela amène inéluctablement à faire du hors sujet. Le but consiste à discuter, à argumenter en se fondant sur des connaissances précises. Comme dans toute dissertation ; il faut en premier lieu circonscrire le sujet par rapport au cours, puis recenser sur le brouillon toutes les idées – en vrac dans un premier temps - l’élaboration du plan venant dans un second temps. Il faut aussise ménager un temps pour trouver des exemples (lois, jurisprudences). Vient alors le temps de la hiérarchisation des idées dans le but de la construction du plan, dans le cadre d’un raisonnement traitant le sujet posé. Gestion du temps : 1 heure (pour une épreuve de 3 heures) à 1 heure 30 (pour une épreuve de 4 heures) à consacrer à ces étapes.

L’introduction
L’introduction se distinguenettement de l’introduction d’une dissertation littéraire. On lui donne souvent une structure en « entonnoir », qui va du général vers le particulier. L’introduction doit tout d’abord circonscrire le sujet. Il s’agit d’interpréter le sujet, en ne retenant qu’une voie de traitement du sujet ; bien entendu en justifiant le choix opéré. L’introduction doit ensuite replacer le sujet dans son contexte puisexposer la problématique. C’est-à-dire donner l’angle de traitement du sujet. Enfin, elle doit annoncer clairement le plan adopté, en principe en deux parties. Il est possible de préciser de façon explicite les titres des parties, c’est-à-dire mettre entre parenthèses les références : (I) et (II).

Les développements
L’analyse du sujet est primordiale ; chaque mot doit avoir été exploité afinde définir la problématique. L’utilisation du singulier plutôt que du pluriel est ainsi significative (Un sujet sur « la juridiction administrative » est complètement différent, plus théorique qu’un autre sur « les juridictions administratives »). L’utilisation, par exemple, de la conjonction de coordination « et » implique une comparaison, etc. Le plan doit répondre à la problématique posée par lesujet. Il doit convaincre le(s) correcteur(s) de la cohérence de l’argumentation. Cohérence ne veut pas dire uniformité, et l’originalité n’est pas proscrite, bien au contraire. En réalité, les plans en deux parties paissent une grande marge de manœuvre et un sujet n’appelle pas un seul plan ou un plan-type. Un plan « personnel » sera même parfois valorisé, s’il est signe d’une pensée forte. Ceciétant, la dissertation juridique appelle en principe un plan en deux parties, en raison même de la logique juridique, de type binaire (légal/illégal). On considère qu’il existe trois grands types de plan. Le plan analytique, le plan chronologique et le plan synthétique. Il faut bannir le plan chronologique. Les deux parties sont elles-mêmes déclinées en deux sous-parties, elles aussi formellementannoncées et matérialisées (A et B ; intitulés concis, clairs) dans des titres qui résument les développements qui vont suivre. C’est important car le correcteur commence souvent, après la lecture de l’introduction, par l’examen des intitulés, qui permettent de se faire une bonne idée du contenu de la copie. Les correcteurs sont par ailleurs très attentifs à la correspondance entre les...
tracking img