Contes pour les enfants

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 2 (470 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 8 de octubre de 2010
Leer documento completo
Vista previa del texto
« LA BOUILLIE DE LA COMTESSE BERTHE »
AUTEUR : Alexandre Dumas
GENRE : Conte
ANNÉE DE PUBLICATION : 1844
EPOQUE DU RÉSIT : XIIIème siècle

RÉSUMÉ
Pendant une de ses pérégrinations enAllemagne, Dumas rencontre un guide nommé Taschenburch qui lui raconte la légende entourant la reconstruction du château Wistgaw par le chevalier Osmond de Rosenberg et sa femme, la comtesse Berthe.
Ilsétaient bons et par conséquent très appréciés par ses employés et de bons esprits qui protégeaient leurs récoltes.
Ces esprits n’était d’autres que le peuple de nains, de bons petits génies appeléscolbods qui habitaient les caves du château, mais le château était vieux, Berthe souhaitait qu’il était refait le château. Osmond voulait á condition de ne pas perturber les nains qui le protégeaient,mais le roi des colbold était d’accord pour démolir le vieux bâtiment. Les architectes se mirent au travail et annoncèrent que l’achèvement des travaux serait terminé au moins en trois ans.
Malgrél´aide nocturne des colbolds, les travaux n´ont pas complétés au bout des trois ans. La comtesse promettait à ses ouvriers la meilleure bouillie au miel de leurs vie un fois par an s’ils terminaientl´ouvrage dans un mois.
Ils le finissaient et la comtesse Berthe a servi la bouillie à l´extérieur de la maison, mais comme il était couverte de neige, elle a décidé de changer la date pour le premier mai.Elle a fait sa promise un acte officiel qui engageait aussi ses descendants. Après la morte de la comtesse, Osmond suivait la tradition, de même que son fils inique Ulrich, jusqu´à sa fuie enAlsaces suite à une invasion.
Le général Dominik qui a occupé le château voulait rompre l´engagement, mais pendant la nuit, le fantôme de la comtesse lui apparu pour le rappeler son devoir et il a échappeau lendemain, donc le fils d´Urich, Waldemar est retourne pour habiter le château, la tradition a continue grâce à la bonté de sa femme qu´était morte cependant en donnant un garçon nommé...
tracking img