Corea

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 5 (1083 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 16 de mayo de 2011
Leer documento completo
Vista previa del texto
Mise à jour le lundi 2 mai 2011
Créé le dimanche 1 mai 2011
Le LG Arts Center à Séoul.alternative text

La Corée du sud est un acteur majeur de la formation en ligne. C'est ce qu'ont constaté le recteur de l'Université de Yaoundé 1 et la délégation qu'il conduisait dans ce pays. Les technologies éducatives, les infrastructures d'accueil et de formations y sont particulièrement développées.Des membres de l’Institut coréen de recherche sur l’éducation et la formation professionnelle , le Krivet , se sont pour leur part rendus en France en septembre 2010, et on trouve sur Centre Inffo un compte-rendu fort intéressant des échanges qui se sont déroulés à cette occasion. On y apprend notamment que l'usage du e-learning "semble banalisé parmi les jeunes de 6 à 19 ans, qui représentent prèsde 71% des utilisateurs".

Des auteurs coréens ont par ailleurs publié un ouvrage détaillé sur le e-Learning dans leur pays ("E-Learning in the Republic of Korea"). Cet ouvrage en anglais est publié par l'Unesco - Institut pour les technologies de l'information en éducation. On y découvre la planification systématique du déploiement du e-learning en Corée, tant dans le milieu académique quepour la formation professionnelle; la stratégie d'implémentation qui a été mise en oeuvre inclut le développement des infrastructures, la création de standards nationaux, l'intégration des Tice dans les curriculums, la formation des maîtres, la création de services d'information sur l'e-learning. Un chapitre est également consacré au suivi-évaluation de ce plan national (financé en partie sur fondspublics) de grande ampleur.

L'Unesco a publié cet ouvrage dans l'espoir que la stratégie décrite puisse servir de modèle aux pays qui souhaitent s'engager dans une voie similaire. On constate en effet que la stratégie de déploiement du e-learning n'a en rien obéi au hasard ou à des initiatives dispersées. L'avance de la Corée du sud en la matière est donc le produit d'un effort de longuehaleine qui touche tous les espaces d'éducation et de formation.

A consulter : E-Learning in the Republic of Korea, Unesco, 2010 (.pdf), en anglais.

Illustration : LG Arts Center, Seoul / Marshall Strabala, 2DEFINE Architecture / CC BY 2.0
Mise à jour le lundi 2 mai 2011
Créé le dimanche 1 mai 2011
Le LG Arts Center à Séoul.alternative text

La Corée du sud est un acteur majeur de laformation en ligne. C'est ce qu'ont constaté le recteur de l'Université de Yaoundé 1 et la délégation qu'il conduisait dans ce pays. Les technologies éducatives, les infrastructures d'accueil et de formations y sont particulièrement développées. Des membres de l’Institut coréen de recherche sur l’éducation et la formation professionnelle , le Krivet , se sont pour leur part rendus en France en septembre2010, et on trouve sur Centre Inffo un compte-rendu fort intéressant des échanges qui se sont déroulés à cette occasion. On y apprend notamment que l'usage du e-learning "semble banalisé parmi les jeunes de 6 à 19 ans, qui représentent près de 71% des utilisateurs".

Des auteurs coréens ont par ailleurs publié un ouvrage détaillé sur le e-Learning dans leur pays ("E-Learning in the Republic ofKorea"). Cet ouvrage en anglais est publié par l'Unesco - Institut pour les technologies de l'information en éducation. On y découvre la planification systématique du déploiement du e-learning en Corée, tant dans le milieu académique que pour la formation professionnelle; la stratégie d'implémentation qui a été mise en oeuvre inclut le développement des infrastructures, la création de standardsnationaux, l'intégration des Tice dans les curriculums, la formation des maîtres, la création de services d'information sur l'e-learning. Un chapitre est également consacré au suivi-évaluation de ce plan national (financé en partie sur fonds publics) de grande ampleur.

L'Unesco a publié cet ouvrage dans l'espoir que la stratégie décrite puisse servir de modèle aux pays qui souhaitent s'engager...
tracking img