Intercultural

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 14 (3275 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 20 de febrero de 2011
Leer documento completo
Vista previa del texto
La théorie de l’identité sociale de Tajfel et Turner.

Frédérique Autin
Laboratoire Savoirs, Cognition et Pratiques Sociales (EA 3815) Université de Poitiers - MSHS 99 avenue du recteur pineau 86022 Poitiers

Contact : dambrun@srvpsy.univ-bpclermont.fr

« Préjugés & Stéréotypes »
Projet à l’initiative de l’AFPS et de www.psychologie-sociale.org Réalisé avec le concours du Ministère de laRecherche

La théorie de l’identité sociale de Tajfel et Turner. Frédérique Autin.

La théorie de l’identité sociale s’inscrit dans la perspective de l’étude des conflits intergroupes. Elle postule que la seule catégorisation en deux groupes distincts entraîne la discrimination à l’encontre de l’exogroupe dans le but de différentier son groupe. L’enjeu de la différentiation est une identitécollective positive, celle-ci résultant d’une comparaison intergroupe favorable à l’endogroupe. Quelques éléments de vocabulaire : Tajfel et Turner (1979, 1986) établissent une définition du concept de groupe : c’est « une collection d’individus qui se perçoivent comme membres d’une même catégorie, qui attachent une certaine valeur émotionnelle à cette définition d’euxmêmes et qui ont atteint uncertain degré de consensus concernant l’évaluation de leur groupe et de leur appartenance à celui-ci » (p. 40, notre traduction). Le groupe existe donc lorsque les individus ont conscience d’en faire partie ; lorsqu’ils se catégorisent dans ce groupe. La catégorisation sociale est « un outil cognitif qui segmente, classe et ordonne l’environnement social et qui permet aux individus d’entreprendrediverses formes d’actions sociales ». La catégorisation sociale définie également la place de chacun dans la société. On parle d’appartenance groupale lorsque les individus se définissent eux-mêmes et sont définis par les autres comme membres du groupe. Les groupes sociaux fournissent donc à leurs membres une identification sociale appelée « identité sociale ». L’identité sociale est définie commela partie du concept de soi d’un individu qui résulte de la conscience qu’à cet individu d’appartenir à un groupe social ainsi que la valeur et la signification émotionnelle qu’il attache à cette appartenance. De l’émergence du comportement intergroupe : Avant de s’intéresser à l’identité sociale, Tajfel et Turner s’interrogent d’abord sur le contexte amenant les individus à adopter descomportements intergroupes. Le comportement intergroupe se défini comme « tout comportement produit par un ou plusieurs individus à l’encontre d’un ou plusieurs individus basé sur l’identification des protagonistes comme appartenant à différentes catégories sociales». Les auteurs présentent un continuum sur lequel peut être situé tout comportement social. Un extrême de ce continuum correspond à l’interactionentre au moins deux individus totalement déterminés par leurs caractéristiques individuelles et leurs relations interpersonnelles et n’étant aucunement influencés par leur appartenance à un groupe. Cette situation « pure » n’existe pas dans la réalité mais représente le pôle interpersonnel du continuum. On peut donner l’exemple de vieux amis ou de la relation entre une femme et son mari. L’autreextrême de l’axe désigne l’interaction entre deux individus ou plus, totalement déterminés par leur appartenance à divers groupes ou catégories sociales. Les relations interpersonnelles entre les individus impliqués n’affectent pas l’interaction. La relation entre les soldats de deux armés ennemies illustre ce pôle intergroupe du continuum comportemental. Un des contextes amenant à descomportements intergroupes est la situation de conflit intergroupe. Plus le conflit est intense, plus les membres des groupes en jeu vont agir en tant que représentants de leur catégorie, laissant de côté leurs caractéristiques individuelles et leurs relations interpersonnelles. La théorie des conflits réels se base sur la création de conflits « institutionnalisés » puisque orchestré par les organisateurs...
tracking img