Ciencias sociales

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 14 (3252 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 11 de enero de 2011
Leer documento completo
Vista previa del texto
Université libre de Bruxelles

Faculté des Sciences Sociales, Politiques et Economiques

Questions de socio-économies des pays en développement

Mondialisation et violation des droits de l’Homme :

Le phénomène de l’exploitation des enfants dans les pays en développement

COSCIA Walter PIROTTIN Vinciane
COOP4S
Juin 2010
1. Introduction

A. Contexte historique

Aumoyen-âge, les enfants étaient rapidement considérés comme des adultes et il était normal qu’ils travaillent, ce phénomène était surtout répandu en milieu rural. L’espérance de vie, à cette époque, était plus courte donc on apprenait tout plus jeune. Toute la famille devait se rendre utile, très rapidement, les enfants doivent pouvoir être autonomes en cas de problèmes. Déjà à l’époque les enfants sontappréciés des employeurs car ils sont dociles, aptes à apprendre et ils sont peu couteux. L’éducation, quant à elle, ne concerne qu’une certaine classe de la population et donc pas la campagne.

A partir du 18e siècle, à partir de l’Angleterre, la Révolution Industrielle gagne rapidement la France, la Belgique, l’Ouest de l’Allemagne, l’Amérique du Nord, avant de toucher un peu plus tard les Pays-Baset l’Italie. Aucune législation protectrice n’existe encore et pour les travailleurs le choix est très simple : accepter du travail à n’importe quelles conditions ou s’exposer à mourir de faim. Très vite l’énorme besoin de main-d’œuvre et la misère des familles ouvrières entraînent la mise au travail de milliers d’enfants. Pour les employeurs ils sont une main d’œuvre meilleur marché ; pour leursparents ils sont des bras qui ramènent la nourriture pour le foyer, rien n’a changé depuis des siècles.

Dans le courant du 18e siècle des mesures législatives sur les conditions de travail sont adoptées mais ces premières mesures ne sont pas respectées, la fonction publique n’envisage nullement d’interdire cette forme d’engagement considérée comme normal dans les milieux populaires. Et lesgrandes industries se refusent à renoncer à des employés qui leurs permettent de rester compétitives sur le marché.

A la fin du 19e siècle, la législation se perfectionnant, les inspecteurs constatent très vite le recul du nombre des enfants au travail. Plus que par la législation, c’est avant tout par la scolarité obligatoire et gratuite que l’emploi des enfants diminue progressivement dans lesactivités non industrielles et dans l’agriculture. Et c’est finalement cette instruction publique qui sera la porte de sortie des jeunes travailleurs.

En effet, en France, depuis 1816, les communes ont l’obligation d’avoir une école primaire. Plusieurs jeunes vont pouvoir aller s’instruire après leur journée de travail. Peu à peu la place donnée à l’enseignement s’agrandit et il concurrence lemarché du travail des enfants. La tendance s’inverse définitivement lorsqu’en 1881 et 1882, Jules Ferry impose l’école primaire obligatoire et gratuite pour tous les enfants âgés de six à treize ans. C’est une révolution car la perception sociale des familles les plus défavorisées change radicalement. Même avec des revenus faibles, il est normal que tous les enfants aient accès à l’éducation. Il adonc fallu près d’un siècle de vaines tentatives pour protéger des millions d’enfants.

Ce qui est d’autant plus interpellant, c’est la montée en puissance des enfants et des adolescents dans l’industrie durant la révolution industrielle. Cette montée en puissance atteint son apogée à la fin du 19e siècle. En effet, à partir du début du 20e siècle, on va assister au phénomène inverse, et voirainsi une descente en puissance. L’argument consistant à dire que, c’est parce que le taux de pauvreté était fort et que les usines embauchaient énormément n’est ici pas valable. Les usines embauchaient d’autant plus en 1905, et le taux de pauvreté n’avait pas diminué.
Cette descente est due à une série de mutations des pays européens, à partir du 20e siècle. Ces mutations sont diverses :...
tracking img