La proximite, nouvel enjeu de societe

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 15 (3717 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 27 de febrero de 2011
Leer documento completo
Vista previa del texto
LA PROXIMITE, NOUVEL ENJEU DE SOCIETE
Récemment, la situation de la Grèce et de l'Irlande ont retenu notre attention et fait grandir nos inquiétudes. La crise financière et économique n'en finit pas. Désormais, les citoyens impuissants et les marchés apparemment tous puissants attendent les prochaines victimes. Comme des animaux destinés à l'abattoir, nous attendons notre tour. Sans réagir, ousi peu, et la plupart des cas dans le cadre du système dominant. Pire, nous ne voulons pas voir que cette crise n'est qu'une cerise sur un gâteau empoisonné. Elle n'est que la partie sur laquelle on se polarise, ignorant - ou presque - une crise bien plus profonde, voire une décomposition. 1. Un état des lieux alarmant Pourtant l'AIE (Agence Internationale de l'Energie) vient de reconnaîtrel'existence du pic pétrolier, après des années de déni (voir graphique ci-dessous).

Pourtant les Etats se sont une nouvelle fois penchés, et sans grande conviction par rapport aux risques encourus, sur les changements climatiques à Cancùn. Pourtant l'annonce que le budget écologique de la Terre était épuisé dès le 21 août pour l'année 2010 a fait la une de grands médias1. Et la situation relativeaux minerais rares nécessaires à la « croissance verte » n'est pas plus encourageante. Malgré l'enlisement de notre civilisation, le seul discours audible concerne une reprise économique. Nos élites, ou supposées telles, ne sont manifestement pas prêtes à prendre les mesures qui s'imposeraient. Et ce déni dure depuis si longtemps que les peuples ne sont pas, non plus, disposés à les accepter,surtout dans un monde où les inégalités se creusent toujours davantage.
1 http://www.lemonde.fr/planete/article/2010/08/16/le-budget-ecologique-annuel-de-la-terre-epuise-en-neufmois_1399526_3244.html

Il suffit de parcourir les programmes politiques pour constater que les solutions les plus adaptées ne viendront pas des partis. Les partis de gouvernement croient au mieux à une régulation desmarchés. Même les partis écologistes, devenus des acteurs majeurs de la société du spectacle, ont renoncé à toute réflexion profonde. 2. Protection et proximité Des chercheurs tels Emmanuel Todd, Frédéric Lordon ou Jacques Sapir, adeptes d'un protectionnisme européen, ou encore Régis Debray faisant l'éloge des frontières2, ont bien du mal à se faire entendre dans un tumulte où ceux qui parlent leplus fort sont ceux qui n'ont rien à nous dire. Les mouvements alternatifs, en particulier ceux engagés dans le mouvement des villes en transition, semblent avoir pris la mesure de ce qui se passe et estiment que les populations vont devoir se protéger localement des méfaits de la globalisation et qu'elles ne pourront pas compter sur les pouvoirs en place pour le faire. Les frontières ouvertes à lasuite du triomphe de l'idéologie du marché libre et non faussé ne sont d'aucune efficacité face à la déferlante. Quand on ne participe pas au pouvoir à un niveau élevé, ce qui est le cas de la très grande majorité des citoyens, c'est à l'endroit où l'on a une capacité d'agir que l'on peut espérer exercer une influence quelconque. C'est à dire localement. Ces derniers temps, la proximité faitd'ailleurs une irruption remarquée dans la société française3. Pendant plusieurs décennies, la mondialisation s’est imposée comme le moteur principal de la croissance. Aujourd’hui les valeurs liées à la proximité reviennent sur le devant de la scène. Face aux défis que constituent la lutte contre le chômage, l’ampleur des évolutions démographiques et des changements comportementaux des consommateurs,la préservation de l’environnement, l’idée se fait jour peu à peu que l’économie de proximité peut contribuer à atténuer les soubresauts de la vie économique. Dans un contexte de crise mondiale, elle apparaît comme plus compréhensible et plus humaine, en un mot accessible. Les auteurs du rapport raisonnent encore en terme de développement durable, de compétitivité et de concurrence entre les...
tracking img