Kepler

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 5 (1097 palabras )
  • Descarga(s) : 4
  • Publicado : 28 de junio de 2010
Leer documento completo
Vista previa del texto
Quand nous pensons À Kepler nous pensons immédiatement À ses trois lois. Bien que ses lois soient encore la base de l'astronomie moderne, il est dommage de croire que sa contribution À la science n'a été que ces trois lois car Johannes Kepler peut être considéré comme un des fondateurs de la science exacte de la nature.

Kepler avait une pensée théologique. Il croyaitque l'étude des phénomènes de la nature, plus précisément des phénomènes astronomiques, le rapprochait de Dieu et il avait aussi une obsession pour ce qu'il appelait l'harmonie. Même avec ces idées, Kepler avait la conviction (comme Copernic) que la nature agit d'après des règles simples et claires.

Kepler a été fortement influencé par les idées que Copernic a exposées dans son oeuvre Derevolutionibus. Le modèle copernicien donnait un sens physique au système solaire, mais il manquait cependant une preuve décisive de ce modèle et comme Kepler était encore plus copernicien que Copernic lui-même, il s'est senti appelé pour donner cette preuve.
Le début : la publication de Mysterium Cosmographicum

Le début de son travail a été son livre Mysterium dont il était vraiment fier car ilcroyait avoir expliqué de façon "simple" la cause de l'existence de six planètes dans le système solaire, À des distances précises du soleil, mais aussi la raison pour laquelle elles avaient ces vitesses. Maintenant, l'unique question qui a un sens est celle de la vitesse des planètes.

Kepler a cherché À répondre a priori la raison d'un tel nombre de planètes. Dans le Mysterium, il aproposé une relation entre le système solaire et des figures géométriques, plus précisément avec les polyèdres réguliers (aussi connus par le nom de "solides de Platon" et justement, il n'en existe que cinq). Kepler suppose que chaque trajectoire planétaire est contenue dans une surface sphérique centrée sur le soleil, intérieurement tangente À un solide platonicien et extérieurementtangente au solide suivant. Et comme les données expérimentales montraient que les planètes ne décrivaient pas des cercles parfaits centres au soleil, les sphères devaient être affectées d'une épaisseur.

Pour répondre À la question sur les vitesses des planètes, il a pensé À deux solutions possibles : soit chaque planète a une "âme motrice", soit il existe une unique "âme motrice"qui se trouve dans le soleil et c'est elle qui impose le mouvement aux planètes. Il parle d'une vertu du soleil qu'il compare À la lumière qu'il produit. Il suppose que cette vertu (maintenant connue sous le nom de force de gravité) décroÎt proportionnellement À la distance de la planète du soleil.

Le Mysterium a ouvert une porte qui ne sera jamais fermée À nouveau,il a marqué le début de la nouvelle conception de l'astronomie qui, avant Kepler, s'est contentée de prévoir les mouvements des astres célestes sans s'occuper de leurs causes. Avec ce livre Kepler a réveillé l'admiration de Galilée et l'intérêt de Tycho Brahé. Ce dernier a proposé À Kepler d'aller À Prague et de travailler avec lui. Brahé avait fait durant des années des mesurestrès exactes, mais qu'il n'avait pas su bien exploiter. Il voyait en Kepler la personne qui pourrait l'aider À utiliser ses informations pour démontrer la suprématie de son modèle devant ceux de Ptolémée et Copernic.

La période durant laquelle Kepler a travaillé pour Tycho Brahé n'a été marquée d'aucun succès. Les deux personnages avaient un caractère fort et leur collaboration a étédifficile.
L'Astronomia Nova : les deux premières lois

L'Astronomia Nova est l'oeuvre la plus connue de Kepler, et c'est dans ce livre qu'il a énoncé ses deux premières lois. Il a commencé À l'écrire quand Brahé l'a chargé de trouver la forme exacte de l'orbite de Mars, un travail assez difficile car la planète rouge semble reculer À un point donné de son orbite, ce phénomène...
tracking img