L'opposition et la concesion

Solo disponible en BuenasTareas
  • Páginas : 13 (3060 palabras )
  • Descarga(s) : 0
  • Publicado : 30 de agosto de 2012
Leer documento completo
Vista previa del texto
-------------------------------------------------
Exprimer l'opposition ou la concession: conjonctions, adverbes, prépositions
L’opposition et la concession sont deux idées très proches qui utilisent globalement les mêmes mots pour  les exprimer. La différence s’effectue au niveau du sens :
- L’opposition intervient entre deux idées indépendantes qui ne se contredisent pas a priori (l’unen’empêche pas l’autre)
Exemple : Bien qu’il pleuve à plein temps, il a décidé d’aller voir sa grand-mère.
- La concession intervient entre deux idées liées qui devraient s’opposer (l’une devrait empêcher l’autre)
Exemple : Bien qu’il prenne des médicaments contre la douleur, il a toujours mal à la tête.
Vous voyez dans ces exemples que les conjonctions utilisées sont les mêmes. Ce sont lesidées exprimées qui portent les nuances. Nous présenterons donc dans cet article les locutions, conjonctions et adverbes qui peuvent servir à exprimer l’opposition ou la concession en français.
Nous en donnons dans un premier temps la liste, puis les règles d’utilisation et les nuances avec des exemples.
 
**Conjonctions de subordination** (on y trouve la conjonction de subordination : "que")alors que
tandis que
même si
bien que
encore que
pour + … + que      
quoique
quoi que
qui que
quelque(s) + nom + que
où que
tout + adj. +que
sans que
si + adj. + que
si ce n’est (/était) que
excepté que
sauf que
au lieu que
si (+ indicatif)
malgré que
sinon que

 
**Conjonctions de coordination**
mais
Or
 
**Adverbes**
par contre
enrevanche
au contraire
en fait
Malgré
quand bien même
quand même
tout de même
Néanmoins
cependant
toutefois
pourtant
pour autant
sans
sinon
seulement
avoir beau
 
**Prépositions** et locutions prépositives (les expressions composées de plusieurs mots)
contrairement à
au lieu de
loin de
en dépit de
quitte à
si ce n’est
pour

   
 -------------------------------------------------
**Utilisation**     
 
**Conjonctions de subordination**
 
alors que : + indicatif ou conditionnel. Il indique un rapport d’opposition. On trouve aussi « alors même que » + conditionnel.
Exemples : Alors qu’il tutoie tout le monde, il vouvoie toujours son père.
Alors même que la Terre serait dix fois plus grande, on ne pourrait pas cultiver assez de rizpour en obtenir autant de grains.
 
tandis que : Indique une opposition avec un contraste, deux actions qui se substituent l’une à l’autre.
Exemple : Ton frère travaille dur tous les jours tandis que toi tu restes dans ta chambre à dormir toute la journée.
 
même si : introduit une opposition ou une concession où l’élément après « même si » est sans effet. Cette opposition ou concessionest niée pour la réalisation du second événement (l’événement de la proposition principale doit se réaliser malgré celui introduit par « même si »).
Exemple : Même si le professeur est absent, tu dois travailler tes cours.
Même s’il prend des médicaments contre la douleur, il a toujours mal à la tête.
 
bien que + subjonctif : (plutôt à l’écrit) introduit un élément qui aurait pu ou pourraitempêcher l’élément de la proposition principale.
Exemple : Bien qu’il ait le même âge qu’elle, il paraît dix ans plus vieux,
 
encore que : (généralement suivi du subjonctif) introduit une opposition ou une concession, où l’élément d’opposition ou de concession porte une valeur minime. L’utilisation d’ « encore que » laisse entendre que l’élément opposé aurait pu être oublié. Il estprésenté un peu comme un ajout qui vient nuancer l’affirmation principale, lui poser une légère limite, peut-être drôle, relativement inattendue, en tout cas presque négligeable, ou alors grave, mais presque oubliée par l’énonciateur (ou présentée comme telle) et qui pourra alors porter des marques d’hésitations. A l’oral, si l’énoncé introduit par « encore que » est situé après la principale, on...
tracking img